Cet article date de plus de 4 ans

Fusillade mortelle à Lille-Fives : deux "voyous" venus de Creil pour régler un "différend"

Une fusillade a fait un mort et un blessé dans la nuit de mardi à mercredi dans le quartier de Lille-Fives. Un homme a été abattu par la police alors qu'il se trouvait à bord d'une voiture qui fonçait sur un équipage de la BAC. (VIDEO)

© FTV

La nuit de mardi à mercredi a été plus qu'agitée dans la Cité Casseville du quartier de Lille-Fives. Vers 1h30 du matin, des coups de feu y ont été entendus, et un homme a été abattu par la police. Un autre, légèrement blessé, a été placé en garde à vue dans les locaux de la PJ de Lille. Un troisième,opéré dans la journée après avoir été touché par balle à l'épaule, vient également d'être placé sous le régime de la garde à vue.


Que s'est-il passé ?

Une équipe de la BAC (brigade anti-criminalité) qui se trouvait dans le secteur a été informée, via un appel de riverains au 17, de coups de feu dans le quartier de Fives. Arrivés sur place dans les 3 à 4 minutes qui ont suivi, les policiers ont fait face à une Golf, qui leur a délibérément foncé dessus.

La voiture, avec deux hommes à son bord, était prise au piège dans cette impasse et le véhicule de la BAC, percuté à plusieurs reprises, lui faisait obstacle. Les policiers ont fait usage de leur arme, tuant le passager de la Golf, et blessant le conducteur à l'épaule. "J'ai entendu quelqu'un qui disait à une autre personne qui semblait être à terre : il est où ton collègue ! Et la personne répondait : il est mort", a raconté une voisine de la Cité Cassevile.

Un Lillois de 27 ans, habitant le quartier et connu des services de police pour des affaires de stupéfiants ou encore d'association de malfaiteurs, était interpellé sur place, légèrement blessé par les deux occupants de la Golf. Le RAID a ensuite arrêté un de ses amis qui avait passé la soiréée avec lui, et qui se cachait dans un jardin voisin. 


Expédition punitive sur fond de trafic de stupéfiants

L'homme de 25 ans tué par la police, et son partenaire de 26 ans qui a lui été blessé à l'épaule, sont deux malfrats "abondamment connus des services de police judiciaire", pour trafic de stupéfiants, vols avec armes entre autres. "Des faits lourds", selon Romuald Muller, patron de la PJ de Lille. Les deux hommes ont fait la route mardi soir depuis Creil dans l'Oise, d'où ils sont originaires, "pour régler un différend concernant sans doute une transaction sur fond de trafic de stupéfiants".

Les deux hommes se sont présentés chez leur "cible" dans la Cité Casseville de Lille-Fives, et sont entrés chez ce Lillois de 27 ans, qui se trouvait avec un ami. Il semblerait que le duo picard ait tenté de l'extraire de l'habitation pour l'enlever. A l'extérieur de la maison, des coups de feu ont été tirés, puis la BAC est arrivée... 


Plusieurs kilos de cannabis

Dans la voiture des deux malfaiteurs, les services de police ont découvert sur le tapis de sol, côté conducteur, une arme de calibre 22 long rifle, "qui avait manifestement été utilisée". Sans doute avant l'arrivée de la police, à l'encontre du Lillois chez qui ils se sont rendus, sans pour autant le toucher. Ce dernier a été légèrement blessé, mais pas par balle. 

Sur le siège arrière, les policiers ont également mis la main sur "plusieurs kilos de cannabis, peut-être 5 à 10 kg", selon la PJ. Une somme d'argent a également été découverte. 

Le voyou de Lille-Fives, son ami, et le conducteur de la Golf sont en garde à vue dans le cadre d'une enquête de flagrance des chefs d'enlèvement, tentative d'homicide sur agent de la force publique et association de malfaiteurs. La garde à vue peut durer jusqu'à 96 heures.

L'IGPN saisie

L'antenne lilloise de l'inspection générale de la police nationale (police des polices) a été saisie dans ce dossier, comme c'est toujours le cas dans les affaires où un individu est victime d'un tir policier. Qui plus est quand il en meurt.

Les policiers impliqués ont été entendus dans la journée, la légitime défense serait complètement "caractérisée". "Tout est clair", selon une source proche du dossier. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers