• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Lille : 300 personnes mobilisées pour la fermeture du bar “La Citadelle”

Aurelien Verhassel, le patron de La Citadelle.
Aurelien Verhassel, le patron de La Citadelle.

La manifestation fait suite au documentaire choc de la chaîne qatarie Al Jazeera. 

Par AFP

Un cortège de 300 personnes défilait ce dimanche après-midi à Lille, pour réclamer la fermeture du bar "La Citadelle". Visé par une enquête préliminaire après la diffusion d'un documentaire, où l'on voit les adhérents tenir des propos racistes et néonazis, "La Citadelle" est un bar privé du groupuscule d'extrême droite Génération identitaire.

Les manifestants, pour certains membres de l'Action antifasciste, portaient des banderoles disant "Tout le monde déteste La Citadelle", "Citadelle casse toi, Lille est Antifa" ou encore "La Citadelle en feu, les fachos au milieu".


Le documentaire "Generation hate", en anglais et en deux parties, a été diffusé par la chaîne Al Jazeera. Un journaliste du média qatari s'est infiltré dans le groupe, et les images ont été tournées en caméra cachée. A La Citadelle, les membres trinquent "au troisième Reich" [le régime totalitaire nazi mis en place par Adolf Hitler, ayant exterminé trois millions de Juifs, ndlr] et se vantent d'avoir passé à tabac des jeunes filles arabes. 

En septembre 2016, l'ouverture du bar à quelques pas de la Grand'Place, avait déjà provoqué des remous et une manifestation réunissant environ 500 personnes contre son implantation. Seuls les adhérents à l'association éponyme sont autorisés à entrer dans La Citadelle






 

Sur le même sujet

Bière, gaufre ou maroilles pour Amel Bent ?

Les + Lus