Lille : Jérôme Bonduelle, dirigeant du groupe Bonduelle, mortellement fauché à vélo

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Millot
Jérôme Bonduelle avait 50 ans.
Jérôme Bonduelle avait 50 ans. © Bonduelle

Le directeur général de la société Bonduelle Prospective et Développement, Jérôme Bonduelle, a été mortellement fauché par une voiture dans la nuit de vendredi à samedi à Lille, alors qu'il circulait à vélo. 

Un cycliste âgé de 50 ans a été mortellement fauché la nuit dernière, dans le quartier d'Euralille, par un automobiliste qui a pris la fuite. 

Selon nos informations, la victime est Jérôme Bonduelle, directeur général de Bonduelle Prospective et Développement, filiale du célèbre groupe agroalimentaire nordiste du même nom, fondé par son père Bruno Bonduelle. Il était également membre du conseil d'administration. Information confirmée par l'entreprise ce samedi matin.  "Le décès de Jérôme Bonduelle est une très grande perte pour le groupe Bonduelle. Les actionnaires, les dirigeants de l’entreprise et l’ensemble des salariés du groupe s’associent à la douleur de sa femme, de ses enfants et de sa famille et leur présentent leurs plus sincères condoléances", déclare le groupe dans un communiqué.

Tué sur le coup

C'est peu avant deux heures du matin que le drame a eu lieu, alors que le dirigeant circulait à vélo avec sa femme et des amis sur le pont d'Erfurt, juste à côté de la gare Lille-Europe. Pompiers et SAMU se sont dépêchés sur les lieux, mais le quinquagénaire avait été tué sur le coup. 
"Une personne à l’encontre de laquelle il existe des raisons plausibles de soupçonner une implication dans les faits susvisés" a été interpellée ce samedi, et une enquête est ouverte du chef d’homicide involontaire aggravé, a-t-on appris auprès du parquet de Lille.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.