Nouvelle mobilisation des psychologues du Nord et du Pas-de-Calais à Lille, les raisons de la colère envers "MonPsy"

Publié le
Écrit par Emmanuel Pall .

Ce jeudi 29 septembre, un rassemblement des psychologues est organisé à 12h30 à l'Institut coeur-poumon du CHR de Lille, avant la manifestation régionale interprofessionnelle à 14h30 porte de Paris à Lille.

Sonia Abdelhalim du Collectif Régional CGT psychologues 59 62 et Agathe Sultan, psychologue dans la métropole lilloise, nous aident à comprendre les raisons du malaise.

Sonia Abdelhalim, psychologue au centre médico-psychologique de Pont-à-Marcq, membre du Collectif Régional CGT Psychologues 59 62.

"Le Covid a entraîné une explosion des consultations et de la demande de consultation. La population est en souffrance et c’est particulièrement vrai chez les adolescents et les jeunes adultes qui souffrent notamment de troubles anxieux. Les moyens ne sont pas à la hauteur. La démarche MonPsy est intéressante mais très insuffisante. On en a beaucoup parlé dans les médias et les gens se disent : 'je vais pouvoir consulter un psychologue libéral gratuitement’. Mais c’est surtout de la communication. Peu de psychologues sont en effet inscrits dans le dispositif (1). D’une part, parce que les psychologues ne sont remboursés que sur la base de trente d’euros alors qu’une consultation a un prix moyen deux fois plus élevé. D’autre part, les psychologues libéraux comme au sein de structures publiques peinent à accueillir de nouveaux patients, tant la demande est forte tout au long de l’année : les agendas sont pleins".

Agathe Sultan, psychologue à Halluin et Lille, membre de l'association des Psychologues Freudiens

"Je suis contre, c'est un écran de fumée qui vise à cacher la baisse des dépenses de santé pour la population. Sur la métropole lilloise, les psychologues qui ont rejoint le dispositif se comptent sur les doigts d'une main. Nous dénonçons MonPsy parce qu'il prétend proposer des consultations gratuites à la population mais les critères d'exclusion sont nombreux : troubles dits légers à modérés uniquement, pas d'idées suicidaires, pas de trauma ! Le cadre imposé est absurde : durée, fréquence et nombre des entretiens, limité à 8 séances et le passage par un médecin est obligatoire, ce qui est une prescription déguisée. Nous défendons l'accès direct aux psychologues, mais aussi la liberté de choisir son psy et pour le psy la liberté de choisir ses méthodes. Quant à des lieux de consultations gratuits, où on peut avoir accès directement à des psychologues, il y en a, qui sont bien repérés par la population, ce sont les CMP et on aimerait bien savoir pourquoi ce n'est pas à eux qu'on donne des moyens supplémentaires !"  

Ce jeudi, la manifestation lilloise des psychologues se fera entre autres contre MonPsy mis en place en avril 2022.

(1) 16 psychologues sont inscrits dans le Pas-de-Calais, soient 8% des 187 psychologues libéraux du département, 26 pour le Nord, soient 3% des 771 des psychologues libéraux du département, selon Sonia Abdelhalim

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité