Les restaurants, cafés et bars de Lille ne paieront pas de taxe sur les terrasses cette année

A Lille, la mairie a décidé d'exonerer les restaurateurs de taxe sur les terrasses pour toute l'année.

Une terrasse sur la Grand'Place de Lille en 2014
Une terrasse sur la Grand'Place de Lille en 2014 © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Les restaurants, cafés et bars de Lille ne paieront pas de taxe sur les terrasses pendant toute l'année, a annoncé vendredi la mairie, pour les "accompagner" après deux mois et demi fermeture imposée pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

L'exonération se fera "pour l'ensemble de l'année", a indiqué en visioconférence de presse Martine Aubry (PS), ce qui représente 960 000 euros de perte de recettes pour la commune. "C'est important d'accompagner les commerçants, restaurateurs, bars, et cafés", a-t-elle justifié. Une délibération sera soumise au vote lors du prochain conseil municipal, le 12 juin.
 

Extensions de terrasses


L'édile, candidate à une quatrième mandat, a également promis des "extensions ou créations de terrasses" "partout où c'est possible", sous certaines conditions, sauf pour les établissements qui ont "posé des problèmes" avec les riverains par le passé et les endroits où les Bâtiments de France le refuse. "Quand cela est possible, certaines zones très denses en restaurants pourront être piétonnisées, précise également la mairie de Lille dans un communiqué. Ce sera le cas de la rue des Bouchers, la rue de la Monnaie ou encore la rue de Pétérinck. D’autres rues pourront être piétonnisées avec l’accord des gérants d’établissements."

Une distance d’1m entre chaque table et une allée d’au moins 1,4m pour permettre le passage des personnes à mobilité réduite devront être impérativement respectés sur ces terrasses.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter