"Une œuvre achetée, c’est un enfant qui part en vacances", découvrez Solid’art, le Salon Solidaire d’Art Contemporain, pour les Oubliés des Vacances

Comme les restos du cœur, comme la banque alimentaire, on aimerait que certains événements n’aient plus lieu d’être... Malheureusement en 2024, le constat est là, de plus en plus de familles connaissent des difficultés pour se nourrir, comme elles connaissent des difficultés pour offrir des vacances à leurs enfants. Car en France, encore 1 enfant sur 3 ne part pas en vacances.

Alors depuis plusieurs années, pour permettre à ces derniers de connaître les joies de la grande bleue, de la montagne, ou de la campagne, le Secours Populaire se mobilise pour offrir du rêve à ces enfants Avec une devise toute simple, "une œuvre achetée, c’est un enfant qui part en vacances". Mettre l’art au service des plus démunis, c’est le principe du salon Solid’art, qui fête cette année son 10e anniversaire.

Pour financer la campagne appelée "Les Oubliés des Vacances", le Secours Populaire vous donne rendez-vous au sein de l’hôtel de ville de Lille, où, sur près de 2 500 m², pas moins de 120 artistes vont se mobiliser durant tout le week-end pour collecter des dons pour l’association.

 "L'idée de Solid'art, c'est d'être un événement fédérateur, explique Florian Neveu, le directeur du salon. Tous ensemble, on se mobilise pour collecter des fonds pour que tous les enfants aient au moins l'occasion de partir, qu'ils aient une journée d'évasion, qu'ils aient eux aussi des souvenirs à raconter aux copains. C'est aussi une question de bien-être et de dignité."

De 25 € à 5000 €

L’idée est également de proposer des œuvres accessibles à toutes les bourses, pour que chacun puisse tendre la main à ses enfants. Chaque artiste, propose ainsi des œuvres de différents formats allant de 25 à 5000€.

Une belle initiative pour Jef Aérosol, parrain en 2019 : «Solid'Art est une belle idée, qui met l'art au service d'une cause importante. Trop d’enfants ne quittent jamais leur quartier. Il est important que chacun d’entre nous, à son échelle, fasse un petit quelque chose pour aider le Secours Populaire à offrir à ces enfants quelques heures ou quelques jours de dépaysement, de découverte, de joie et de bonheur. »

On pourra ainsi admirer les photos de Nablezon, les collages de La Dame Quicolle, le street-art de Kelu Abstract ou encore les peintures lacérées de Martin Loume, et bien sûr les portraits animaliers de l’artiste Sandrot, marraine de cette édition 2024. « C'est avec une immense gratitude que je m'engage à contribuer, à ma mesure, à l'épanouissement des enfants accompagnés par le Secours populaire. Leur permettre de partager des instants de bonheur est une mission porteuse d'espoir. Ils représentent notre avenir, celui de l'humanité tout entière ».

Cette artiste animalière offre de remarquables compositions, aussi bien sur toiles que sur des murs. Ses créations, au pinceau ou à la brosse, saisissent la profondeur du regard du sujet. Elle a récemment collaboré avec l’Aquarium de Paris, le Muséum de Marseille ou encore la ville de Toulouse, pour une œuvre monumentale sur le Canal du Midi.

Elle signe ici, l’affiche du salon, représentant une colombe blanche, symbole de paix, d'espérance et d'amour. Elle offrira également une série de performance durant toute la durée du salon.

Ateliers et performances

Et les performances d'artistes, elles seront nombreuses durant ces 3 jours : 

JPG Jenfi, artiste participatif urbain & contemporain invitera les visiteurs à créer leur propre œuvre d’art sur des mini-structures cubiques.

L’artiste Tommy Knuts proposera lui, une toile tendue pour que chacun puisse participer à une fresque "coloriage numéro d’Art" (avec des pots de peinture numérotés). La fresque sera offerte au Secours Populaire

Art Taddam vous proposera de faire des pochoirs

Vincent Lelievre artiste urbain qui voue une passion dévouée à l'architecture performera dimanche après-midi

Saúl Velázquez de Castro, maître fondeur et sculpteur espagnol créera une sculpture en live

Djiango, architecte du portrait, réalisera toutes les oeuvres

qui composeront son stand directement sur le salon !

Peinture, photographie, street-art, sculpture, dessins, sérigraphies... toutes les techniques sont représentées, garantissant une variété d'expressions artistiques et de styles, de quoi vous permettre de trouver durant ce week-end votre bonheur et faire le bonheur de millier d’enfants. L'an passé, ce sont 3 900 journéesde vacances qui ont été offertes grâce à Solid’Art.

Les fonds collectés, comme l’explique Jean-Louis Callens, Secrétaire générale du Secours populaire du Nord, « permettront aux enfants des familles soutenues par le Secours populaire, de partir en vacances. Dans une démarche solidaire d’éducation populaire, le Secours populaire français s’engage à ce que tous les enfants puissent apprendre, s’épanouir et participer à l’évolution de la société dans laquelle ils vivent.

Ce week-end Solid’art, un week-end décisif

Après le 15 août, un enfant qui n’est pas parti en vacances, ne partira plus. Cette année encore, dans le cadre de l’opération « les oubliées des vacances », du 19 au 23 août prochain, les fédérations du Secours Populaire du Nord et du Pas de Calais emmèneront 10 000 personnes à Walibi et à Pairi Daiza ! L'année dernière, l'exposition a attiré 6 500 visiteurs, permettant de récolter 19500 € pour le secours populaire. Une belle manière de soutenir les artistes, tout en offrant du rêve aux enfants. L’art solidaire.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité