Le trafic aérien légèrement perturbé jeudi par une grève CGT contre la loi travail

Le trafic aérien devait être légèrement perturbé jeudi par un appel à la grève de la CGT fonction publique contre le projet de loi travail. Cet appel a été relayé par l'Usac-CGT, premier syndicat de l'aviation civile, qui gère notamment le contrôle aérien.

Jeudi et vendredi, un appel à la grève contre la loi Travail va perturber le trafic aérien.

Une grève du 2 au 5 juin ?

L'Usac-CGT, premier syndicat de l'aviation civile, qui gère notamment le contrôle aérien, comme toutes les organisations représentatives à la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), appelle également à la grève du 3 au 5 juin, cette fois pour défendre des revendications catégorielles (effectifs, primes, etc...). Pour jeudi, la DGAC a demandé aux compagnies aériennes "d'adapter leur programme de vols au départ et à l'arrivée de Paris-Orly", indique Air France sur son site internet.

10 % des vols Air France supprimés à Lille

La DGAC n'a pu être jointe. La compagnie nationale française annonce pour sa part un "impact modéré" du mouvement jeudi. Elle prévoit d'assurer la totalité de ses vols long-courriers, tous les vols prévus à Roissy (départ ou à arrivée). En revanche, à Orly et Lille, 10% des vols devaient être supprimés par Air France, qui n'exclut pas, plus généralement, "des retards et des annulations de dernière minute".

De son côté, EasyJet indique avoir "dû annuler 6 vols" en France et s'attend à "d'autres perturbations et retards sur (son) programme de vols". Ryanair a appelé de nouveau mercredi la Commission européenne à "prendre des mesures concrètes pour empêcher la fermeture du ciel européen causée une fois de plus par les syndicats de contrôleurs aériens français". Pour éviter une grève dure des contrôleurs aériens de vendredi à dimanche, les négociations se poursuivaient mercredi entre la DGAC et les syndicats.

Le trafic des trains sera également perturbé jeudi.