VIDÉO. Lille : les douves de la citadelle Vauban en train d'être débarrassées de leur marée verte de lentilles

Un bateau-nettoyeur va enlever pendant plusieurs semaines les lentilles d'eau qui recouvrent la surface de l'eau des douves de la citadelle Vauban, à Lille. / © Capture d'écran France 3
Un bateau-nettoyeur va enlever pendant plusieurs semaines les lentilles d'eau qui recouvrent la surface de l'eau des douves de la citadelle Vauban, à Lille. / © Capture d'écran France 3

Depuis la mi-juillet, les lentilles d'eau prolifèrent dans les douves de la citadelle Vauban, à Lille. Une marée verte qui asphyxie les poissons et déstabilise l'écosystème. Alertée par des pêcheurs, la mairie a enclenché le nettoyage de ces eaux depuis le 5 août.

Par Manon Pélissier et Maxime Lictevout

Depuis la mi-juillet, une épaisse couche verte s'est constituée à la surface de l'eau des douves de la citadelle Vauban de Lille : ce sont des lentilles d'eau, une espèce de plante aquatique flottante qui, si elle devient envahissante, amoindrit la qualité de l'eau et fait mourir les autres espèces végétales voire animales.


Une plante invasive et toxique


Étant donné l'épaisseur de la marée verte qui s'était formée, il y avait urgence à intervenir avant que des poissons périssent. Depuis le 5 août, un bateau-nettoyeur est donc en train d'enlever ces lentilles d'eau. Même si cela arrive un peu trop tard pour la faune aquatique.

"Quand on voit qu'il y a une mortalité estimée entre 5 à 10 tonnes de poissons en 15 jours, c'est énorme. Nous on vient pour sortir le maximum de poissons et les remettre dans le canal. On en a déplacés entre 150 à 200 en 15 jours. Pour moi, c'est un désastre", déplore Claudio Bourgeois, membre des pêcheurs unis de Lille.
 
Lille : les douves de la citadelle débarrassées de sa marée verte
Reportage de Maxime Lictevout et de Mustapha Nezzari


La canicule notamment en cause


Ce phénomène s'expliquerait par les épisodes de canicule du mois de juillet. La ville de Lille a été alertée par des associations de pêcheurs et a lancé des opérations de nettoyage depuis le 5 août. 

"On est vraiment dans un geste où on enlève et après on retravaillera la qualité de l'eau dans le temps. On a dû faire face à une prolifération des lentilles d'eau très importante, qui a nécessité leur collecte pour éviter une dégradation massive de la qualité de l'eau", explique Benjamin Poteau, directeur de la Nature en Ville


Un entretien plus régulier pour l'éradiquer


Mais pour ces pêcheurs et associations environnementales, ces problèmes sont récurrents et nécessitent un plan d'entretien plus ambitieux. "Ils sont en train de nettoyer mais la lentille va proliférer et revenir constamment", souligne Mickaël Bridel, membre au bureau des pêcheurs unis de Lille.

"Ce qu'il faut c'est envisager un plan d'entretien sur du long terme, mensuel ou bi-mensuel", suggère Matthieu Dautricourt, membre de l'association de la maison de l'eau, de la pêche et de la nature. Meilleure circulation de l'eau, élagage et ramassage des feuilles qui pourrisent une fois au fond du bassin font notamment partie de leurs demandes.
 
© Capture d'écran France 3
© Capture d'écran France 3

Car si les lentilles se développent, c'est à cause de la chaleur, mais surtout à cause d'eaux très riches en éléments nutritifs, comme de l'azote ou du phosphore, autrement dit de l'engrais qui peut provenir des feuilles des arbres. Il convient ainsi d'analyser régulièrement l'eau pour maintenir l'équilibre de l'écosystème. 

Avec plus d'un kilomètre d'eau à traiter, le chantier s'annonce fastidieux. Il faudra au moins plusieurs semaines pour venir à bout de cette marée verte.
 

Sur le même sujet

Les + Lus