Lomme : la venue de Robert Downey Jr au Kinepolis annulée, "Iron Man" n'a pas pu atterrir à cause du brouillard

Déception pour les fans de Robert Downey Jr qui s'étaient pressés ce mardi au Kinepolis de Lomme (Nord) pour voir l'acteur américain, censé présenter en avant-première son dernier film, "Le Voyage du Dr Dolittle". Son avion n'a pas pu atterrir à l'aéroport de Lille-Lesquin, en raison du brouillard.

Robert Downey Jr a dû annuler sa venue à Lomme pour l'avant-première du "Voyage de Dr Dolittle".
Robert Downey Jr a dû annuler sa venue à Lomme pour l'avant-première du "Voyage de Dr Dolittle". © MAXPPP
Robert Downey Jr a beau être le super héros Iron Man à l'écran, il n'a rien pu faire ce mardi pour que son avion privé atterrisse sur le tarmac de l'aéroport de Lille-Lesquin. La faute à l'épais brouillard qui recouvre actuellement la métropole.

Parti de Paris, l'appareil "a tourné pendant 45 minutes au-dessus de l'aéroport", explique Anne-Sophie Le Guiader, la directrice commerciale du Kinepolis de Lomme. "Nous avons cherché d'autres solutions, via Paris notamment, mais il y avait déjà une heure et demi de retard et c'était impossible".
 
La venue de la star de la saga "Avengers" (Marvel) a donc été annulée. "On est abasourdi, on est hyper déçu", regrette la responsable du multiplexe. "Nos équipes travaillent depuis un mois et demi pour cet événement". 

Robert Downey Jr devait présenter ce mardi soir en avant-première "Le Voyage du Dr Dolittle", en compagnie de deux autres jeunes comédiens, Carmel Laniado et Harry Collett. Le Kinepolis avait réservé cinq salles et vendu 2500 billets pour cet événement.
 
Les projections ont été lancées, sans les acteurs, mais les spectateurs seront dédommagés. "Les spectateurs doivent absolument garder leur billet", explique Anne-Sophie Le Guiader. "Chaque ticket donnera droit à trois places pour d'autres films pendant trois mois". La star a toutefois pu enregistrer  dans son avion un message plein d'humour, montrant son plan de vol, qui a été projeté en début de séance. "Il y a une première à tout !", a-t-il ironisé, fataliste. "Vive la France ! Vive le Dolittle !" 
 
Maigre consolation pour les fans d'Iron Man, qui avaient ici une occasion peut-être unique de voir leur idole en chair et en os...
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture aéroport de lille-lesquin économie transports people