LOSC : Luis Campos annonce déjà la vente de Victor Osimhen en fin de saison

Victor Osimhen (à gauche) quittera-t-il le LOSC dès la fin de la saison ? / © DENIS CHARLET / AFP
Victor Osimhen (à gauche) quittera-t-il le LOSC dès la fin de la saison ? / © DENIS CHARLET / AFP

Dans une interview accordée à la chaîne britannique Sky Sports, Luis Campos, le conseiller sportif du LOSC, indique que "si tout est normal à la fin de saison" l'attaquant nigérian Victor Osimhen fera l'objet d'un gros transfert.

Par YF

Arrivé cet été au LOSC en provenance du club belge de Charleroi, l'attaquant nigérian Victor Osimhen est sans doute le Dogue le plus en vue en ce début de saison. En seulement 11 matches disputé, le jeune joueur de 20 ans a déjà inscrit 8 buts (7 en Ligue 1 + 1 en Ligue des Champions) et délivré 2 passes décisives. Et bien que nous ne soyons que début octobre, Luis Campos, le conseiller sportif du LOSC, à l'origine de son recrutement, voit déjà se profiler une très grosse vente l'été prochain.

"Si tout est normal à la fin de saison, il y aura un gros transfert pour lui ("a big move" en anglais NDR), parce qu'il est comme un chat. Vous savez, si vous avez un chat et que vous lui donnez une balle ! Il est incroyable. Dans les 20 derniers mètres, il attaque chaque ballon. Tous les ballons. Comme un chat", a déclaré mardi à Sky Sports le technicien portugais, présenté par la chaîne britannique comme le "Midas" du football (du nom du roi de la mythologie grec qui transforme en or tout ce qu'il touche), avec plus de 500 millions d'euros de ventes de joueurs à son actif ces six dernières années pour le compte de Monaco puis de Lille.
 

Cette déclaration de Luis Campos sur une future vente de l'actuel meilleur buteur de Ligue 1 est-elle une prématurée ? C'est en tout cas le reproche que lui font certains observateurs, comme Olivier Rouyer. "Quand on lit une interview comme ça, moi, ça me démonte, le football n'existe plus, parce qu'il ne pense qu'au pognon", a sèchement commenté, sur la chaîne L'Equipe, l'ex-attaquant de Nancy, Strasbourg et Lyon, aujourd'hui âgé de 63 ans. "Il nous dit qu'ils vont faire un gros transfert, que c'est un chat, mais où est le ballon, où est le jeu ? C'est le modèle du football maintenant. (...) Le gamin, il va faire un an à Lille, Lille n'a même pas le temps de mettre quelque chose en place autour de lui, parce qu'on sent qu'il a de la qualité... c'est quand même un joueur qui m'a surpris, je ne le connaissais pas et j'ai trouvé ce gamin assez fort. On ne peut même pas commencer à bâtir quelque chose qu'on est déjà en train de dire qu'on va faire 100 ou 120 millions sur lui. Moi, ça me rend fou, on oublie le football".
 
 

Le LOSC, Manchester United et Mourinho...


Dans le même entretien diffusé par Sky Sports, Luis Campos affirme qu'il aimerait "bien sûr" "travailler pour un gros club un jour", tout en indiquant qu'il est actuellement très satisfait de sa situation au LOSC. "Le projet lillois me donne un grand plaisir parce que lorsque je suis arrivé, nous étions en difficulté", explique-t-il à la chaîne britannique. "Deux ans plus tard, nous sommes en Ligue des Champions et nous faisons de l'argent et nous avons de très bons jeunes joueurs également, donc je crois en ce projet - je suis très heureux ici -, donc seule une situation spéciale me ferait changer de projet".
 

Questionné sur la situation sportive compliquée du club de Manchester United (actuellement 12e de Premier League), le Portugais répond qu'"un directeur sportif est très, très important", et que "bien sûr, je crois que je pourrais aider Manchester United, mais je respecte les politiques du club". 
 

Luis Campos n'a pas exclu non plus de collaborer de nouveau avec son ami José Mourinho qui était encore présent dimanche dernier au Stade Pierre-Mauroy pour le match LOSC-Nîmes."Je parle avec José chaque semaine, parfois chaque jour", assure-t-il au sujet de l'entraîneur portugais, toujours sans club depuis son licenciement de Manchester United en décembre 2018. "Mourinho est comme un frère pour moi. Je le connais très bien et depuis longtemps. C'est une personne merveilleuse et le meilleur entraîneur du monde. Donc, bien sûr, s'il m'appelle, je parlerai avec lui".
 

Le conseil sportif du président Gerard Lopez s'est enfin exprimé sur ses méthodes de recrutement et son fameux logiciel de scouting (Scouting System Pro) qu'il développe depuis sa période monégasque. "Parfois on fait des erreurs, on prend un gars au top techniquement ou qui est très fort et physique, mais ce n'est pas la bonne personne", explique-t-il. "Je crois - et le département universitaire de psychologie très performant avec lequel je travaille croit aussi - qu'il est possible d'utiliser les réseaux sociaux comme une photographie de la mentalité d'un joueur. Quand on aura fini ce logiciel, nous surprendrons tout le monde." 

"Par exemple, si à un moment un joueur a un problème et envoie un tweet agressif, très vite, c'est un joueur émotif, un joueur qui ne peut pas rester calme", détaille-t-il. "Et si sur son Instagram, il est toujours dans des fêtes ou sur un bateau ou en boîte ? Donc vous prenez chaque post sur les réseaux sociaux et bien plus. De même, et c'est une grande surprise pour moi, le signe astrologique. Ça a une influence aussi. Je développe ça pour moi, mais bientôt, ce sera pour tout le monde, comme ma base de donnés Scouting System Pro".
 

Sur le même sujet

Les + Lus