Crise du personnel médical : les urgences du centre hospitalier de Maubeuge pourraient fermer les trois derniers week-ends d'août

Le manque de personnel aux urgences du CH de Maubeuge risque d'avoir des conséquences cet été. La question d'une fermeture du service les trois derniers week-ends d'août est une option plus que jamais envisagée par les équipes.

Faute de personnel médical, le centre hospitalier (CH) de Maubeuge pourrait être amené à fermer ses urgences les samedis et dimanches en août prochain. "Il existe une forte tension sur les 3 derniers week-ends d’août. Ainsi, une fermeture complète des urgences sur ces périodes n’est pas totalement à exclure", indique le docteur Richard Dris, chef du pôle aigu et du service des urgences.

"Une fermeture complète des urgences sur ces périodes n’est pas totalement à exclure"

Richard Dris, chef du service des urgences de Maubeuge

Une situation déjà difficile...

Malgré des recrutements locaux et la mobilisation des équipes afin d'assurer une permanence 24h/24 cet été, la situation reste inconfortable pour les urgences de Maubeuge. Le docteur Dris le rappelle : "Cet été encore, les médecins vont enchaîner les gardes et les semaines de 80 heures pour permettre à tous de prendre des congés bien mérités, tout en assurant la prise en charge des patients." La fermeture des urgences les week-ends permettrait "d’éviter un fonctionnement très dégradé sur tout le mois d’août et que les équipes n’explosent."

"Cet été encore, les médecins vont enchaîner les gardes et les semaines de 80 heures."

Richard Dris, chef du service des urgences de Maubeuge

Aussi, depuis un an, la seconde équipe SMUR de Valenciennes n'assure plus les gardes à partir de 18h30, et jusqu'au lendemain matin, engendrant une mobilisation de la seconde équipe SMUR de Maubeuge sur le secteur de Valenciennes.

... Qui se "complexifie"

Les plannings estivaux des équipes ont été bouclés et des médecins embauchés pour renforcer ponctuellement les services, mais la loi RIST (2023) - qui élargit les compétences de plusieurs professions paramédicales et revoit la permanence des soins - complexifie les recrutements, selon le docteur Dris. "Les rémunérations étant plafonnées, les médecins de région parisienne ou des régions voisines avec qui nous avions l’habitude de travailler, ne se sont plus positionnés."

Parallèlement aux effectifs restreints, la fréquentation des services d'urgence, elle, est toujours en hausse, avec notamment une part importante de patients âgés de plus de 75 ans, nécessitant une prise en charge plus longue et plus spécifique. Depuis le 1er juin, 160 patients sont accueillis en moyenne chaque jour, avec un pic de fréquentation enregistré au milieu du mois, avec 214 passages sur 24h.

Comment faire en cas de fermeture des urgences ?

Si les urgences du CH de Maubeuge venaient à fermer, le docteur Dris affirme que "les deux lignes SMUR seraient maintenues pour prendre en charge les urgences vitales sur le sud du département."

Les équipes du CH de Maubeuge préconisent également de se rendre chez son médecin généraliste en journée si l'urgence n'est pas vitale. La maison médicale de garde (MMG), dans les locaux du CHM, est également ouverte pour les consultations urgentes non vitales, hors des horaires des médecins généralistes. Aux urgences de Maubeuge, 25 à 30 % des passages relèvent encore d’une consultation de médecine générale.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité