Forêt de Mormal : des petites cabanes pour accueillir les martres, cousines des fouines

Plus grand massif forestier du département du Nord, la forêt de Mormal abrite des martres. Depuis janvier, des petites cabanes ont été installées sur les arbres pour leur permettre de mieux se protéger. 

Délicatement posée sur un coussin de mousse, bien visible… une crotte de martre. "On est à la limite d'une parcelle, sur un objet en évidence, au milieu d'un chemin donc elles s'en servent pour marquer leur territoire", explique Claire Poirson, bénévole à la Coordination mammalogique du Nord de la France. 



La martre des pins vit principalement dans les arbres, se promenant de branche en branche. "C'est un animal qui est orange par rapport à sa cousine la fouine; la bavette est orange et pas blanche, et le museau est noir", précise Hugo Fourdin, lui aussi bénévole. 


Protéger l'espèce et permettre sa reproduction


Carnivore mal connu, la martre est plutôt rare… La Région a donc mis sur pied un plan de restauration de l'espèce. À 4 mètres du sol, de petites cabanes viennent d'être installées pour qu'elles puissent trouver refuge. "Elles pourront simplement y passer la nuit, la journée, échapper aux prédateurs... Les femelles vont mettre bas dans ces nichoirs au lieu d'un creux d'arbre qu'elles auraient pu trouver ailleurs", explique Claire Poirson.

C'est une première en France, réalisée sur le modèle de ce qui se fait en Angleterre. Cinq gîtes perchés ont d'ores et déjà été accrochés en forêt de Mormal, qui manque d'arbres creux dont raffolent ces mustélidés. "La forêt a été rasée aux deux-tiers pendant les deux guerres mondiales et la jeunesse des arbres fait qu'elles ne trouvent pas forcément de gîte naturel pour se reproduire, élever ses jeunes", précise Hugo Fourdin. "Donc ça permet à cette bestiole d'avoir des abris de substitution." 

Ces cabanes permettront d'étudier, de photographier et de mieux connaître les martres des pins. Une dizaine d'autres cabanes seront installées cette année.