Mélinda, 19 mois, morte ébouillantée à Neuf-Mesnil : le beau-père condamné à 25 ans de prison, la mère à 18 ans

Leur logeur a également été condamné à 5 ans de prison pour non-assistance à personne en danger.

© FREDERIK GILTAY / FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS
Le beau-père et la mère de Mélinda, fillette de 19 mois morte ébouillantée à Neuf-Mesnil (Nord), ont été condamnés ce lundi 12 octobre par la Cour d'Assises du Nord à des peines de prison de 25 ans et 18 ans de réclusion criminelle. La peine du beau-père, jugé pour "actes de barbarie", est assortie d'un suivi de 10 ans. 

La petite Mélinda était décédée le 8 mai 2016, à la suite d'une agonie de près de 17 heures, après que son beau-père, Jason Odin, l'avait aspergé d'eau brûlante dans une baignoire.

Les pompiers n'avaient été appelés que le lendemain, à la mi-journée, malgré les hurlements et les vomissements. Le beau-père de la fillette est également accusé de l'avoir maltraité pendant des mois.

Brûlures "accidentelles" pour le beau-père

Selon Jason Odin, Mélinda a été brûlée de façon accidentelle. Il a été décrit par l'avocat général comme un homme jaloux et égocentrique, éprouvant un sentiment de toute-puissance en maltraitant la petite fille. Son avocat, lui, a décrit un accusé "complètement déboussolé" et déficient de par un faible QI.

L'homme qui hébergeait le couple a quant à lui été condamné à quatre ans de prison pour non-assistance à l'enfant. Vendredi, le procureur général avait requis des peines de 28 ans de prison pour le beau-père, de 18 ans pour la mère et de 5 ans pour le logeur, soit le maximum pour ce chef d'accusation.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société