Municipales à Lille : que se sont dit Martine Aubry et Patrick Kanner lors de leur entrevue à l'hôtel de ville ?

Patrick Kanner et Martine Aubry en 2016. / © DENIS CHARLET / AFP
Patrick Kanner et Martine Aubry en 2016. / © DENIS CHARLET / AFP

La maire PS de Lille Martine Aubry, qui ne s'est toujours pas officiellement déclarée candidate à un nouveau mandat, a rencontré ce mardi matin le sénateur socialiste du Nord Patrick Kanner qui ambitionnait lui aussi de conquérir le Beffroi mais qui devrait se ranger derrière elle aux municipales.

Par YF avec John Reichenbach

Ils ne s'étaient plus parlé en tête à tête depuis juillet 2014 et n'ont pas fait mystère de leurs "retrouvailles" ce mardi matin à la mairie de Lille. Ce week-end déjà, à la braderie, ils avaient plubliquement affiché une amorce de réconciliaton. 
 
Aubry, Kanner, Spillebout, Quattenens... les politiques à la braderie de Lille avant les municipales
Reportage de Laurent Navez et Morgan Plouchart

Si Martine Aubry n'a pas souhaité s'exprimer sur cette entrevue, qui s'est déroulée entre 8h30 et 10h30, Patrick Kanner, lui, a accepté de nous en dire quelques mots. Selon le sénateur socialiste, tout s'est déroulé dans "un très bon climat, très cordial". "On a même plaisanté ensemble, c’est dire !", s'est-il félicité, évoquant un "entretien positif, malgré des divergences". Lesquelles ? Patrick Kanner n'a pas voulu répondre, préférant garder ça "pour lui".

Reste entre eux deux une convergence forte : "l’affiliation avec Pierre Mauroy", l'ancien maire de Lille décédé en 2013, auquel Martine Aubry avait succédé en 2001 et dont Patrick Kanner fut également l'adjoint de 1989 à 2001. 


"Il y a des signes qui montrent qu’elle a envie d’y aller"


L'ex-ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et la maire de Lille ont prévu de se revoir d'ici une quinzaine de jours, avant que Martine Aubry ne dévoile officiellement ses intentions pour les prochaines élections municipales. "Il y a des signes qui montrent qu’elle a envie d’y aller", estime Patrick Kanner qui avait lui aussi des vues sur le Beffroi.

Le sénateur socialiste assure qu'il n'est "pas dans une logique d’une liste dissidente" et semble prêt à resserrer les rangs malgré leurs désaccords et leur rivalité. Pour Patrick Kanner, il faut que Martine Aubry "ne mène pas une campagne de sortante, mais de challenger", face à ses adversaires. "Nous ne sommes pas à l’abri d’une quadrangulaire", prévient-il. "La question, c’est de savoir qui s’allie avec qui et s’il y a des alliances au premier tour face au maire sortant".
 

Patrick Kanner décoche déjà quelques flèches à l'adresse de la candidate LREM, Violette Spillebout, ancien directrice de cabinet de Martine Aubry. "La méthode de LREM c’est  le siphonage, le braconnage, la récupération de gens, un ramassis de contraires", dénonce-t-il. Bien qu'il n'ait "aucune sympathie" pour la candidature de Violette Spillebout, il se garde bien de la sous-estimer. "Elle FAIT campagne", alerte-t-il. "C’est quelqu’un qui en veut."

"Beaucoup de personnes me soutiennent, qui ont envie que je pèse dans les mois à venir sur Lille", a déclaré par la suite Patrick Kanner à l'Agence France Presse. "La question est comment je peux le plus être utile", a-t-il encore indiqué . "Nous n'avons pas signé un accord politique à la fin de la rencontre ! On est dans une démarche, un mouvement. Pour ma part, ma seule motivation est l'intérêt des Lillois et que le Beffroi reste ce qu'il est".
    

Sur le même sujet

A Creil, la nature au centre de l’école à l’espace enfance Danielle Mitterrand

Les + Lus