Passi adjoint de Bielsa au LOSC ? “Ça dépend de Franck” dit Gérard Lopez

Selon le patron du LOSC, Franck Passi a son destin en main pour la saison prochaine. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Selon le patron du LOSC, Franck Passi a son destin en main pour la saison prochaine. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Franck Passi sera-t-il adjoint de Marcelo Bielsa à Lille la saison prochaine ? "Ça dépend de Franck", a seulement répondu Gérard Lopez, président-propriétaire du LOSC, samedi au micro de beIN Sports, avant la défaite de son équipe contre Bordeaux (2-3).

Par YF avec AFP

"Franck a tout à fait sa place comme premier entraîneur, et des clubs sont intéressés, mais les portes sont grandes ouvertes pour lui à Lille et Marcelo l'apprécie. Mais ce sera à Franck de décider", a complété Gérard Lopez. Le président des Dogues a confirmé que Marcelo Bielsa, qui a donné son accord pour être entraîneur de Lille la saison prochaine, sera sur le banc même si le "LOSC était en L2, ce qu'on ne veut pas".


L'hypothèse d'un binôme Bielsa-Passi a provoqué un couac dans la conférence de presse de Lille jeudi. "On sait que Franck Passi sera l'adjoint de Marcelo Bielsa", avait lancé benoîtement le joueur lillois Sébastien Corchia. "Je ne savais pas que Sébastien Corchia était mon agent ou madame Irma", a répondu en écho Passi, sourire aux lèvres, devant la presse. "Si lui sait ce que je vais faire après le 30 juin, moi je ne sais toujours pas. Je ne travaille pas avec l'ombre de Marcelo Bielsa, je suis venu pour 13 matches (...) avec un objectif bien précis, que cette équipe se maintienne" en Ligue 1, a ajouté l'ex-entraîneur de l'OM.


Interrogé par nos confrères de beIN Sports sur le prochain mercato d'été, Gérard Lopez a répondu qu'il y aurait "encore des modifications" dans l'effectif  lillois. "Il y a des joueurs qui sont déjà là mais qui n'ont pas encore leur place parce qu'ils ne sont pas dans le rythme, d'autres qui sont trop jeunes et qu'on va encore développer", a-t-il ajouté. "Je ne peux pas dire que le onze d'aujourd'hui sera le onze (de demain). Sans doute pas... mais je ne pourrai pas vous dire quels seront les changements d'ici là".

Lopez refroidit la piste Carvalho

Vendredi dernier, le journal portugais Diario de Noticias affirmait que le LOSC s'intéressait au milieu de terrain international lusitanien William Carvalho (Sporting du Portugal), dont la clause libératoire est pourtant très élevée (35 millions d'euros). Un joueur dont les intérêts sont gérés par un certain Pere Guardiola, frère de Pep Guardiola, l'entraîneur de Manchester City qui a déclaré la semaine qu'il considérait Marcelo Bielsa comme "le meilleur entraîneur du monde".

Selon un journal portugais, le LOSC convoiterait William Carvalho, champion d'Europe en 2016 avec le Portugal. / © MaxPPP
Selon un journal portugais, le LOSC convoiterait William Carvalho, champion d'Europe en 2016 avec le Portugal. / © MaxPPP

"Non", a d'abord démenti Gérard Lopez au micro de beIN Sports. "Je vous répondrais la même chose qu'avant le mercato de fous qu'on a fait en 24h - sauf que cette fois-ci on aura plus de temps... mais c'est vrai qu'on suit toute une liste de joueurs et des joueurs un peu plus confirmés, mais on ne changera pas notre façon de faire :  le vrai projet se situe sur un développement de 3, 4, 5 ans, avec des joueurs qui ont aujourd'hui 20, 21 ou 22 ans et qui vont arriver à une certaine maturité avec le LOSC, donc avec le projet. Après pour encadrer ça, il y a déjà des joueurs d'expérience dans l'équipe".


"Il y a peut-être un ou deux joueurs qui vont venir, après est-ce que ce sera celui-là (Carvalho NDR) ou un autre, on n'en est certainement pas là encore", a cependant ajouté le patron lillois qui assure ne pas être à la recherche de "stars" établies pour son équipe. "J'ai une certitude, c'est qu'on va en créer, je suis même convaincu de çaMais après est-ce qu'on a besoin de stars. Je ne sais pas, on verra."
 

Sur le même sujet

La préfète de la Somme en visite à Crouy-Saint-Pierre pour rassurer les agriculteurs

Les + Lus