Condé-sur-l’Escaut : un homme décède suite à une intoxication au monoxyde de carbone, sa femme dans un état grave

En cause, le dysfonctionnement d'une chaudière au gaz. Chaque année en France, une centaine de personnes décèdent après avoir été intoxiquées au monoxyde de carbone.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © F. GILTAY

Les pompiers ont été dépêchés dans une habitation rue de la Chaussiette à Condé-sur-Escaut, près de Valenciennes, aux alentours de 2 heures du matin dans la nuit de samedi 27 à dimanche 28 février. En cause : l’intoxication au monoxyde de carbone d’un couple âgé d’une soixante d’années, suite au dysfonctionnement d’une chaudière au gaz.

À leur arrivée sur place, les secours découvrent qu’un homme, âgé de 68 ans, est en arrêt cardio-respiratoire. Malgré les tentatives multiples de réanimation, il décède sur place. Sa compagne, âgée de 64 ans, a été transportée dans un état grave aux urgences du centre hospitalier de Valenciennes. Quant à l’appareil défectueux, il a été mis hors service par une équipe de GRDF.

Responsable d’une centaine de décès chaque année en France

Le monoxyde de carbone est incolore, inodore et hautement toxique. Il résulte d’une combustion incomplète, quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel… Les autorités rappellent que pour éviter tout risque de fuite, il est hautement conseillé de faire systématiquement vérifier ses installations avant chaque hiver et d’aérer au moins dix minutes par jour.

Selon Santé Publique France, près de 4000 personnes sont intoxiquées au monoxyde de carbone chaque année sur le territoire national. Ce gaz toxique est responsable d’une centaine de décès en France.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
monoxyde de carbone faits divers décès