• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Sécheresse : situation critique pour plusieurs communes du Valenciennois qui manquent d'eau

© MAXPPP
© MAXPPP

La situation est critique dans plusieurs communes du Valenciennois. Ce lundi soir, Hergnies, Vieux Condé, Condé-sur-Escaut et Saint-Saulve, se sont retrouvés avec un débit d'eau très faible à leurs robinets. Une cellule de crise a été ouverte. 

Par F3 web

L'eau dans le Valenciennois est une denrée rare "depuis plusieurs années", explique Marielle Harbonnier responsable de communication chez Suez, mais cette année la situation s'est particulièrement "dégradée". Plusieurs communes du Valenciennois autour de Condé connaissent des difficultés d'approvisionnement en eau potable.

En cause, une vague de chaleur précoce, alors que les gens ne sont pas encore en vacances et que les écoles sont toujours ouvertes. Ajoutez à cela, la Coupe du monde de football féminin à Valenciennes, qui attire une population supplémentaire. Et l'autre phénomène, qui pose un vrai problème, c'est l'ouverture sauvage des bouches à incendie, qui font perdre beaucoup de litres. Lors des pics de consommation, le syndicat des eaux du Valenciennois n'arrive donc plus à suivre.
 

La situation est telle qu'une partie des quelques 200 000 habitants du secteur a vu son débit d'eau réduit à quasiment rien, ce lundi soir. Une cellule de crise a été créée avec une campagne de communication pour alerter les habitants à plus de civisme. Des appels téléphoniques automatiques, des appels directs aux plus gros consommateurs, des SMS aux clients, des tweets ciblés et des relais sur les réseaux sociaux des communes ont été lancés depuis ce matin. 
 

La préfecture rappelle que le département du Nord en entier est en alerte sécheresse. Dans ces conditions, les consommateurs sont invités à économiser fortement l’eau en limitant "l’arrosage des pelouses et le remplissage des étangs ou le lavage des voitures en dehors des centres spécialisés qui recyclent l’eau sont interdits". Il faut aussi "limiter les remplissages de piscine".

 

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus