Soldes d'été : "Je vais faire des réductions importantes" annoncent une majorité de commerçants dans le Nord

Publié le
Écrit par Martin Fort
Les démarques pourraient être plus importantes cette année.
Les démarques pourraient être plus importantes cette année. © Bertrand Théry / France Télévisions

Mis à mal économiquement par les différents confinements pendant lesquels ils n'ont pas pu ouvrir, les commerçants du Nord appréhendent les soldes qui débutent mercredi 30 juin. Pour certains, de grosses réductions sont déjà prévues.

Un peu plus d'un mois après la réouverture de nombreux commerces, les soldes d'été débutent ce mercredi 30 juin dans la plupart des départements de France dont celui du Nord. Alors qu'elles devaient commencer le 23 juin dernier, elles ont finalement été repoussées pour tenter de minimiser l'impact économique de la crise sanitaire sur proposition de certaines fédérations de commerçants indépendants. Ces dernières demandaient un décalage jusqu'à la mi-juillet mais le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a fixé la date au 30 juin. "La date est un bon compromis. Dans l'idéal, j'aurais aimé 8 jours plus tard mais pas plus car après il y a les vacances et nous ne sommes pas une région touristique", juge Sandrine Kolano du magasin Fringues et moi à Fourmies. 

D'autres regrettent le court délai entre la fin du confinement et le début des démarques. "Le problème c’est que nous ne pouvons pas casser les prix étant donné que nous n'avons eu qu'un mois pour vendre nos produits au prix normal. Nous n'avons pas eu pour autant de réductions des fournisseurs", relève Hervé Herverquin, responsable d’une boutique de chaussures à Valenciennes et interrogé par notre journaliste sur place Marie Lebrun.

"Les gens sont avides de trouver de bons prix"

Cette stratégie n'est pas partagée par tous les commerçants : "je vais faire des réductions importantes. Elles vont démarrer à 40% et iront jusqu'à celles que l'on peut trouver en braderie", explique Véronique Lebrun, de la boutique Osmose, toujours dans la sous-préfecture du Nord. "Les gens sont avides de trouver de bons prix, abonde Angéline Desfontaines, patronne d’une boutique de lingerie. Je fais au mieux pour qu'ils trouvent des réductions de 30%, 40% et 50%". "Je suis prêt à faire des concessions en faisant une croix sur plusieurs séries pour attirer la clientèle", assure également Jamel Ramdane, gérant d’un magasin de vêtements à Valenciennes. 

Dérangée alors qu'elle étiquetait l'ensemble des vêtements de son magasin en prévision de mercredi, Véronique Lebrun assure attendre l'événement : "nous n'avons pas pu ouvrir pendant cinq mois et la braderie n'a pas eu lieu", justifie-t-elle. "Nous avons beaucoup de stock qui s'est accumulé alors nous espérons que les gens vont être au rendez-vous. Mais je suis inquiète car je ressens que la clientèle a plus envie de voyager que d'acheter des vêtements", réagit de son côté Sandrine Kolano à Fourmies. 

Dans le département du Nord, les soldes s'achèveront le mardi 27 juillet.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.