Toyota dévoile sa nouvelle Yaris Cross qui sera produite dans son usine de Valenciennes

La constructeur japonais Toyota a dévoilé ce jeudi la Yaris Cross, un nouveau SUV qui sera produit dans son usine d'Onnaing (Nord), près de Valenciennes.

La nouvelle Yaris Cross Hybrid présentée ce jeudi par Toyota.
La nouvelle Yaris Cross Hybrid présentée ce jeudi par Toyota. © TOYOTA
"Le modèle a été conçu et développé pour répondre précisément aux attentes et aux tendances du marché européen des SUV urbains", annonce Toyota, ce jeudi, dans iun communiqué. "Il sera fabriqué aux côtés de la nouvelle Yaris sur le site de Valenciennes à partir de 2021".

Côté motorisation, cette nouvelle Yaris Cross, proposée en essence, va aussi pouvoir bénéficier de la technologie hybride Toyota de quatrième génération. Le constructeur japonais avait inauguré cette technologie chez les citadines avec la première Yaris Hybride, lancée en 2012 et vendue à plus d’un demi-million d’exemplaires en Europe.
 
© TOYOTA
© TOYOTA

"Le nouveau système hybride possède une puissance maximale de 116 ch et sa puissance utile est étudiée pour lui fournir une bonne nervosité", promet Toyota. "En termes d’émissions, celles de la version 2 roues motrices débutent à moins de 90 g/km de CO2 et celles de la transmission intégrale AWDi sous les 100 g/km".
 
La marque nipponne proposera en option cette "transmission intégrale intelligente" AWDi, censée améliorer la stabilité et la motricité de ce nouveau véhicule, notamment en cas de mauvaises conditions et sur les sols glissants. "Plus compacte et plus légère qu’une solution mécanique, cette transmission électrique vaut à la Yaris Cross Hybride AWD-i une consommation et des émissions de CO2 inférieures à celles de tous les SUV urbains concurrents à quatre roues motrices", annonce le constructeur.
 
© TOYOTA

Toyota ambitionne de produire plus de 150 000 Yaris Cross par an dans son usine de Valenciennes et espère conquérir avec ce modèle "plus de 8 % de part de segment B-SUV".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
toyota valenciennes économie automobile