Valenciennes : les étudiants en cyber-défense étudient l'attaque qui a touché plusieurs pays

© MAXPPP
© MAXPPP

Alors qu'un virus informatique attaque les ordinateurs dans le monde, c'est l'un des cas que l'on étudie à l'université de Valenciennes dans le cursus cyber-défense et sécurité de l'information. 

Par Jeanne Blanquart

Depuis 2 ans, l'Université de Valenciennes forme ses étudiants à la cyber-sécurité. Depuis la propoagation du virus international, les cours ne tournent qu'autour de cette attaque exceptionnelle.



La réalite a donc rattrapé le virtuel pour ces as de l'informatique. La cyberattaque, c'est en effet l'occasion inespérée de travailler sur un cas concret qui a touché le monde entier. "Ce qui m'interpelle le plus c'est qu'autant de pays et d'organismes soient touchés", s'étonne Vincent Petit, étudiant en master cyber-défense et sécurité de l'information. "C'est domaine, c'est pour ça que j'aime chercher, et comprendre ce nouveau ransomware", ajoute Mayssa Zriba, également étudiante. "Mon but ce n'est pas d'attaquer mais de voir comment on peut se défendre d'une attaque comme celle-là.

A Valenciennes, les étudiants décryptent la cyberattaque mondiale



Protéger les entreprises


Dès les premières heures de cours ce fait divers a donc été decrypté, analysé. Un bon cas d'école pour ces futurs informaticiens. "Lidée c'est de se mettre dans la tête des personnes qui propagent ce genre de choses, voir comment ils réfléchissent", précise Yassin Elhillali, maître de conférence à l'université de Valenciennes. "On a regardé quelles sont les sources de danger pour une entreprise et pour une personne."

Tous ces étudiants sont en alternance : ils connaissent donc déjà le monde de l'entreprise. Autant dire qu'ils se préparent à gérer ce genre de crise. C'est le cas pour Aurelien, qui travaille dans un hôpital, un secteur touché ce week end par cette attaque. "Tout ce qui est données médicales, ce sont des données particulièrement sensibles", confirme Aurélien Lesaffre. "Elles se doivent d'atteindre un haut niveau de disponibilité et de sécurité. Il ne faut pas qu'elles soient cryptées par un ransomware.



La cybercriminalité a aussi comme conséquence d'augmenter la demande de spécialistes du côté des entreprises. Plus de 80% de ces informaticiens formés à Valenciennes sont en effet assurés de trouver un travail au terme de leurs études.


Sur le même sujet

La maison du Père-Noël est sûrement à Aubigny-au-Bac

Près de chez vous

Les + Lus