Valenciennes : une femme de 62 ans mortellement poignardée en pleine rue, son ex-compagnon mis en examen

Les faits se sont déroulés jeudi 27 mai en fin de matinée à Valenciennes dans le Nord. Une femme de 62 ans a été mortellement poignardée avenue Dampierre. Son ex-compagnon, suspecté du meurtre, a été mis en examen pour homicide sur conjoint. Il n’est pas connu des services de police.

C'est au croisement de la rue Dampierre et de la rue Barbe Parent à Valenciennes dans le Nord que les faits se sont produits.
C'est au croisement de la rue Dampierre et de la rue Barbe Parent à Valenciennes dans le Nord que les faits se sont produits. © Google street view

Tout s’est déroulé en plein jour, jeudi 27 mai peu avant midi au croisement de l’avenue Dampierre et de la rue Barbe Parent, à Valenciennes dans le Nord. Une femme de 62 ans regagnait son domicile après avoir fait des courses lorsqu’elle a été poignardée.

Malgré l’intervention rapide des pompiers, la victime est décédée peu de temps après son transfert à l’hôpital.

Son ex-conjoint suspecté du meurtre

L’ex-compagnon de celle-ci, suspecté du meurtre, a rapidement été interpellé et placé en garde à vue. D'après les premiers éléments, la victime avait rompu avec lui en début d'année.

Âgé de 64 ans, "cet individu n’est connu ni de l’institution judiciaire ni des services de police", indique Véronique Parent, procureure adjointe de Valenciennes. "Il n’y a jamais eu la moindre plainte ou main courante le concernant". Au terme de 48 heures de garde à vue, il a été mis en examen pour homicide sur conjoint et placé en détention provisoire.

"Il n’y a jamais eu la moindre plainte ou main courante le concernant".

Véronique Parent, procureure adjointe de Valenciennes

Juste après avoir reçu le coup de couteau, la victime aurait été découverte par une voisine sur son perron en train de se tenir le coeur. Elle a réussi à appeler sa fille avant de perdre connaissance.

"À ce stade, les conditions et circonstances dans lesquels le coup de couteau a été porté sont en cours d’investigations", conclut la procureure adjointe.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
féminicide société femmes justice faits divers