VIDEO. Coronavirus : à Lille, on forme la relève des soignants du CHU, pour remplacer ceux qui sont malades ou épuisés

Ils vont être amenés à renforcer les équipes de soignants à bout de souffle. Avant d'intégrer les unités Covid-19, ces renforts venus de tous les services hospitaliers passent par la case formation. Qu'est-ce que le coronavirus, comment se transmet-il, comment se protéger et protéger les patients ?
© Myriam Schelcher - France 3
C'est la relève ! Ils sont 6, infirmiers en rééducation neurologique, en psychiatrie carcérale, ou en chirurgie, et ils ont été réquisitionnés pour remplacer les soignants des services Covid, malades, en arrêt ou tout simplement épuisés.

"Ça me paraît normal de faire tourner, affirme Arnaud  Kaczmarek, infirmier en psychiatrie carcérale. Il faut que tout le monde puisse se reposer, et qu'il y ait la meilleure des prises en charge pour les patients. Je me sens prêt. J'ai déjà commencé ce matin."
 
Soignants Covid-19 : formation de la relève ©France 3

"On protège sa tenue, explique la formatrice, Agnès Perrin, au groupe très attentif, parce que si on en a sur la tenue, on va la propager partout en se frottant à gauche à droite."

Le docteur Agnès Perrin est médecin hygiéniste au CHU de Lille. Avant de les laisser rejoindre le terrain, elle leur enseigne la théorie. Une formation accélérée pour rappeler les procédures sanitaires de prévention des risques infectieux.
   

Des procédures de bionettoyage plus intensives et plus fréquentes


"Ce virus est différent, d'une part parce qu'il résiste plus longtemps sur les surfaces, donc on est obligé de mettre des procédures de bionettoyage plus intensives et plus fréquentes. Et ensuite, comme il se transmet aussi très facilement par voie aérienne, le bon port du masque - et du bon type de masque - est extrêmement important."

Pour Dalila Saïdi, infirmière en service des troubles du comportement alimentaire, et en formation pour intégrer une unité Covid, "c'est un rappel des bases, mais c'est bien de renforcer aussi, parce que ça peut être des choses qu'on a oubliées parfois, ou qu'on ne fait plus automatiquement. Alors là, c'est bien de faire une petite piqûre de rappel."
 
2300 professionels de santé, toutes catégories confondues, ont déjà été formés depuis le début de la crise. L'objectif est de mettre toutes les chances du côté des soignants pour affronter ce virus si contagieux et si résistant.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société