Cet article date de plus de 3 ans

Violaines : fin de grève de la faim pour le maire, qui se bat pour l'implantation d'un supermarché

Jean-François Castell, maire de Violaines, a stoppé sa grève de la faim, estimant que "les choses vont dans le bon sens", dans le projet d'implantation d'un supermarché dans sa commune, pour lequel il se bat depuis des années. (VIDEOS)

France 3 NPDC
Son action choc et médiatique a sans doute fait bouger les lignes. Jean-François Castell, maire de Violaines près de Béthune, a stoppé jeudi une grève de la faim entamée six jours auparavant, pour l'implantation d'un supermarché Leclerc dans sa commune de 3650 habitants. 

Un dossier qui fait l'objet depuis des années d'une guerre administrative et judiciaire, notamment avec l'enseigne Intermarché. Une bataille qui est arrivée jusqu'au Conseil d'Etat. En attendant, les habitants de Violaines n'ont toujours pas de supermarché. 

Table ronde

Le combat a semble-t-il payé, du moins pour obtenir une table ronde mardi à 14 heures en sous-préfecture de Béthune, avec le sous-préfet et des représentants de l'enseigne Intermarché (France, et de La Gorgue). 

Dans une vidéo adressée à ses administrés, le maire de Violaines "souhaite de tout coeur que le dossier se décante le plus tôt possible" et rend hommage son équipe municipale, "qui l'a suppléé à ce qu'il ne pouvait plus faire physiquement" ces derniers jours, affaibli par sa grève de la faim.

Le projet de supermarché apportera, en outre, une soixantaine d'emplois à Violaines.
Message du maire de Violaines

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers