Grève du 5 décembre : quelles écoles seront sans enseignant dans le Nord et le Pas-de-Calais ?

La liste des écoles sans enseignant dans le Nord et le Pas-de-Calais a été communiquée. / © Martin BUREAU / AFP
La liste des écoles sans enseignant dans le Nord et le Pas-de-Calais a été communiquée. / © Martin BUREAU / AFP

Près d'un millier d'écoles du Nord et du Pas-de-Calais se retrouveront sans enseignant pour la grève du 5 décembre. Impossible encore de dresser la liste des établissements où le service d'accueil sera assuré.

Par M.D. avec AFP

Les enseignants du Nord et du Pas-de-Calais seront largement mobilisés lors de la grève du 5 décembre pour protester contre la réforme des retraites. Les directions académiques des deux départements viennent de communiquer la liste des écoles où 100% des enseignants seront grévistes ce jeudi.

Dans le Nord, 563 écoles (dont 30 à Lille et 15 à Dunkerque) sur 1604 sont concernés. La Direction des services départementaux de l'éducation nationale (DSDEN) précise que les personnes concernées peuvent "se renseigner auprès de leur commune" pour être mis au courant de la mise en place, ou non, d'un service d'accueil.
 

Et dans le Pas-de-Calais, 471 établissements sur 1 236 (38,1 %), dont 14 à Liévin et 11 à Arras, seront eux aussi sans enseignant au premier jour de cette grève nationale. La liste est également consultable sur le site de la direction académique.
 

On savait déjà que le mouvement serait très suvi dans le milieu enseignant. Le SNUIPP du Nord déclarait, en début de semaine, avoir eu un retour de près de 200 écoles avec un taux moyen autour 80% de grévistes. "Près de 70% des enseignants se sont déclarés en grève pour la journée du 5 décembre et 40% des écoles seront fermées (au niveau national), a également indiqué le premier syndicat du primaire. Le milieu rural est plus massivement en grève que le milieu urbain, c'est frappant".
 

Dans le secondaire toutefois, la liste du personnel gréviste n'est pas encore connue. Le mouvement "s'annonce très fort, avec plus de 60% de professeurs déclarés grévistes", annonce Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes-FSU. "Les collèges et lycées devraient rester ouverts pour la plupart, mais il y aura certainement des perturbations, des cours ou de la restauration", prévient Philippe Vincent, à la tête du SNPDEN, le premier syndicat de proviseurs.

 

Service d'accueil : que dit la loi ?


Les enseignants du primaire avaient jusqu'à lundi soir minuit pour se déclarer gréviste afin qu'un service d'accueil soit assuré au besoin. La loi d'août 2008 a instauré un droit d'accueil des élèves en maternelle et élémentaire. Lorsque le nombre prévisionnel de grévistes est inférieur à 25% des enseignants, l'école doit accueillir les élèves avec les professeurs non grévistes. Lorsqu'il est supérieur à 25%, c'est à la commune d'assurer l'accueil, en faisant appel à son personnel.

Ce texte indique que "tout enfant scolarisé dans une école maternelle ou élémentaire publique ou privée sous contrat est accueilli pendant le temps scolaire pour y suivre les enseignements prévus par les programmes. Il bénéficie gratuitement d'un service d'accueil lorsque ces enseignements ne peuvent lui être délivrés en raison de l'absence imprévisible de son professeur et de l'impossibilité de le remplacer. Il en est de même en cas de grève (...)".

Mais le 5 décembre, l'appel à la grève dans la fonction publique et les transports va sérieusement compliquer la mise en place de ce service. La cantine et le périscolaire risquent aussi de ne pas être assurés dans de nombreux établissements, du primaire et du secondaire. "Les écoles primaires auront du mal à assurer le service minimum d'accueil dans la mesure où les agents municipaux seront très nombreux à faire grève, les communes feront ce qu'elles peuvent", prévient Francette Popineau, secrétaire générale du Snuipp-FSU.

 

Sur le même sujet

Les + Lus