Inondations dans le Pas-de-Calais. Une solution pour les maisons inondables ?

La fondation des Architectes de l’Urgence a mis en lumière une solution pour les ménages victimes d’inondation dans le Pas-de-Calais : surélever leur habitation d’un étage, pour éviter de construire une nouvelle maison. Une solution moins coûteuse et plus rapide.

Quitter sa maison inondable pour en construire ou en acheter une nouvelle. C’est la solution qui avait été proposée aux sinistrés par le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu.

Mais pour les Architectes de l’Urgence, une alternative moins radicale existe. L’ONG propose aux habitants de rénover leur maison. Cette solution consisterait à faire du rez-de-chaussée un garage inondable et accessible en barque, déplacer le lieu de vie au premier étage et construire un deuxième étage. En clair : surélever l’habitation d’un niveau. « Il y a très peu de maisons dangereuses dans la région, ça n’a pas de bon sens de déplacer les gens, estime Patrick Coulombel, cofondateur des Architectes de l’Urgence. Cette solution de surélévation coûterait moins cher aux assureurs et serait plus rapide que de construire une nouvelle habitation ». À savoir, des travaux qui dureraient entre quatre à six mois et qui coûteraient entre 60 000 et 120 000 euros.

Une alternative soumise à des contraintes

Une solution plus économique, mais qui présente des contraintes avec lesquelles devront composer les architectes de la région.

Dans les zones inondables, cela peut s’avérer périlleux. Pour construire un étage supplémentaire dans une maison déjà existante, il faut que ses fondations aient été correctement réalisées. « Le problème est que dans les zones inondables les sols sont légèrement mouvants, donc les maisons bougent. Elles sont mal fondées dès le départ », explique Philippe Jausse, architecte dans la région de Saint-Omer. De plus, surélever la maison d’un étage est soumis à autorisation. Une contrainte à laquelle ont pensé les Architectes de l’Urgence : il faudra modifier les règlements d’urbanisme des communes pour autoriser les travaux de ce type.

Les Architectes de l'Urgence

La Fondation Architectes de l’Urgence a été créée en 2001, après des inondations survenues dans la Somme. « On est là en tant que support en France lorsqu’une crise survient. On partage des idées, des solutions, mais on n’est pas là pour faire », souligne le cofondateur. L’ONG intervient aussi à l’étranger dans la gestion des catastrophes. Des gros chantiers sont notamment en cours au Maroc et en Turquie, victimes de séisme l’année dernière.