Hénin-Beaumont : le concert de Jean-Luc Lahaye pour la fête nationale fait polémique

Publié le Mis à jour le
Écrit par @F3nord
Jean-Luc Lahaye sera à Hénin-Beaumont le 13 juillet.
Jean-Luc Lahaye sera à Hénin-Beaumont le 13 juillet. © MaxPPP

L'opposition PCF dénonce la venue de Jean-Luc Lahaye à Hénin-Beaumont pour un concert le 13 juillet. En cause, les condamnations judiciaires du chanteur pour atteintes sexuelles sur mineures et corruption de mineure.

La venue de Jean-Luc Lahaye pour un concert à Hénin-Beaumont le 13 juillet ne plaît pas à tout le monde. L'opposition communiste à la mairie frontiste dénonce la programmation de l'interprète de "Papa chanteur" ou de "Femme que j'aime". La qualité artistique des titres n'est pas en cause, non ce qui coince pour le PCF ce sont les condamnations judiciaires de l'artiste.

Jean-Luc Lahaye a été condamné à 10 000 euros d'amende en 2007 pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure de moins de 15 ans, puis en 2015 à un an de prison avec sursis pour avoir demandé à une jeune fille de 14 ans de s'adonner à des jeux sexuels via webcam.

La mairie n'a pas souhaité répondre à nos questions

David Noël, conseiller municipal PCF, s'interroge : "En dépit de ces condamnations et de ces propos provocateurs, la municipalité d’Hénin-Beaumont a malgré tout pris la décision d’inviter Jean-Luc Lahaye. N’y avait-il pas des chanteurs ou des groupes régionaux moins onéreux et moins contestables à inviter pour la fête nationale ?"
Papa chanteur
Nous avons sollicité la mairie d'Hénin-Beaumont, qui n'a pas souhaité répondre à nos questions. Mais si on met de côté les démêlés judiciaires du chanteur, la programmation est assez semblable à celle de l'année dernière, déjà tournée vers les années 1980. En 2015, c'était Phil Barney, Thierry Pastor et Desireless qui s'étaient produits à Hénin-Beaumont.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.