• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Solferino, propriétaire du RC Lens, lève le voile sur son actionnariat

Joseph Oughourlian (en haut à gauche) détient la grande majorité des parts de Solferino. Ignacio Aguillo et Gilles Fretigne (en bas à gauche) sont actionnaires minoritaires. / © Capture d'écran Bloomberg / MaxPPP
Joseph Oughourlian (en haut à gauche) détient la grande majorité des parts de Solferino. Ignacio Aguillo et Gilles Fretigne (en bas à gauche) sont actionnaires minoritaires. / © Capture d'écran Bloomberg / MaxPPP

La société Solferino, qui détient 65,4% du Racing Club de Lens, a déposé auprès du registre du commerce luxembourgeois ses nouveaux statuts et les noms de ses véritables actionnaires.

Par YF

Le 23 mai dernier, le tribunal de commerce de Paris cédait la SASP Racing Club de Lens à la société luxembourgeoise Solferino SARL dans le cadre de la liquidation de RCL Holding, société détenue à 99,99% par l'homme d'affaires azerbaïdjanais Hafiz Mammadov. Seuls deux actionnaires de cette société créée début 2016 s'étaient présentés aux différentes audiences : l'Espagnol Ignacio Aguillo, responsable du développement international de l'Atlético de Madrid, et le Français Gilles Fretigne, l'un des dirigeant du fonds spéculatif Amber Capital, installé à Londres.

Aujourd'hui, on en sait un peu plus sur Solferino, qui détient 65,4% de la SASP Racing Club de Lens (l'Atlético de Madrid possédant depuis le 11 juillet les 34,6% restant). La société a déposé mercredi ses nouveaux statuts auprès du registre de commerce et des sociétés luxembourgeois. Jusqu'à présent en effet, seul le nom de T&F Luxembourg, une société de domiciliation, apparaissait. Désormais, on connait les noms des associés qui détiennent son capital chiffré à 5 662 501 euros.

Un actionnaire majoritaire nommé Joseph Oughourlian

Ignacio Aguillo dispose ainsi de 8,9% des parts de Solferino, Gilles Fretigne en possède 2% et les 89,1% restant appartiennent à une société luxembourgeoise baptisée J4A Holdings II SARL. Créée en 2013, cette dernière est domiciliée à la même adresse que Solferino (4, rue Albert Borschette à Luxembourg). Comme dans un jeu de poupées russes, elle est elle-même détenue par une autre holding sise au même endroit : J4A Holdings I SARL, propriété de Joseph Oughourlian. Ce Français d'origine arménienne, âgé de 44 ans et ancien collaborateur la Société Générale, est le fondateur d'Amber Capital, le fonds spéculatif (hedge fund) pour lequel travaille Gilles Fretigne. Il pèse désormais le plus lourd parmi les nouveaux actionnaires du RC Lens.

Amber Capital détient de nombreuses parts minoritaires dans des entreprises aussi diverses qu'Ubisoft et Gameloft (jeux vidéo), Prisa (groupe de presse espagnol qui édite notamment le quotidien El Pais), Nexans (industrie du câble) ou encore Parmalat (entreprise italienne de produits laitiers). Ce fonds possède aussi le club de football colombien des Millonarios. J4A Holdings I et II sont les sociétés personnelles de Joseph Oughourlian, via laquelle l'homme d'affaires détenait déjà 15,19% d'Ecoslops, une entreprise qui produit des carburants à partir de résidus pétroliers maritimes.

Lors de sa première conférence de presse, Ignacio Aguillo n'avait pas souhaité donner le nom des différents actionnaires de Solferino, évoquant seulement "un certain nombre d'investisseurs internationaux". Cinq associés au total, alors qu'il ne semble n'y en avoir finalement que trois selon les documents déposés au registre du commerce luxembourgeois. Lors de la cession du RC Lens, une source judiciaire avait évoqué parmi ces associés le nom de Miguel Angel Gil Marin, directeur général et actionnaire majoritaire de l'Atlético de Madrid. Mais l'Espagnol n'est pas cité dans les documents relatifs à Solferino, ni dans ceux relatifs à J4A Holdings I et II. 

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus