Nord : l'application Uber interdite par la préfecture

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP
Lors d'une manifestation des taxis contre Uber  le 13 mai 2015 à Lille.
Lors d'une manifestation des taxis contre Uber le 13 mai 2015 à Lille. © MaxPPP

Le préfet du Nord interdit le transport de personnes par Uber dans le département.

Au lendemain d'un mouvement de colère des chauffeurs de taxis lillois, le préfet du Nord Jean-François Cordet a décidé d'interdire l'application pour smartphones permettant la location d'une voiture avec chauffeur.

Les chauffeurs de taxis qui avaient manifesté à Lille, aux abords des gares à Lille-Lesquin, à l'aéroport et devant la préfecture, place de la République, avaient demandé l'interdiction de cette application pour smartphones sur la métropole lillioisen estimant qu'elle généraient une concurrence déloyale.

Un communiqué de la préfecture estime que "Les contrôles effectués par les services de police ont mis en évidence des manquements graves de la part des adhérents à ce dispositif générant de fait, une situation de concurrence déloyale vis-à-vis des taxis et véhicules de transport avec chauffeur (VTC)"

Et rappelle que les chauffeurs "en charge du transport de personne doivent obligatoirement être enregistrés au registre du commerce et de l'artisanat,
déclarer leurs revenus fiscaux et sociaux et disposer d'un contrat d'assurance couvrant l'intégralité des risques inhérents à cette activité".



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.