• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Notes du bac dans l'Académie d'Amiens : “Vous n’êtes pas obligés de les remplir, mais moi je le ferai”

Dans l'Académie d'Amiens, 4500 copies n'auraient pas été rendues / © PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP
Dans l'Académie d'Amiens, 4500 copies n'auraient pas été rendues / © PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP

Dans l'Académie d'Amiens, les résultats de ce bac 2019 sont aussi teintés d'incertitude. Selon le Syndicat national des enseignements de second degré, 35 professeurs n'auraient pas rendu leurs corrections. Les autres ont, pour certains, dû attribuer des notes arbitrairement. 

Par AP avec Delphine Dubourg

"Je n'aurais pas dû remplir les notes, pour que l’administration attende." Pour ce bac 2019, cette professeure de l'Académie d'Amiens ne se laisse pas aller aux éclats de joie habituels, à ses souvenirs de lycéenne, ou à la satisfaction de voir ses élèves décrocher le précieux sésame. De façon anonyme, cette année, elle préfère parler des événements présents, de ses conditions de travail, de l'injustice dont elle a été témoin. Et pourquoi, ce vendredi 5 juillet, - celle que nous appellerons Marie - regrette presque d'avoir rendu ses copies. 
 

En philosophie, les notes sont incalculables


Hier, le jury de son établissement se réunit pour rentrer électroniquement les notes, arrondir les moyennes, attribuer les mentions... Une procédure routinière. Sauf que cette année, la tâche s'annonçait compliquée. De nombreux professeurs ont mené une grève des copies, pour contester les mesures annoncées (dont la réforme du baccalauréat) par le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. À 10h30, Marie et ses collègues enregistrent les premiers résultats et, très vite, les galères commencent. "En philosophie, les notes sont incalculables", explique-t-elle. Une partie des équipes, lasse, s'en va dès midi. Les autres, déstabilisés, ne savent plus comment procéder. Et ils ne sont pas les seuls. "Des collègues d'autres départements s'interrogent aussi", confie-t-elle. Finalement, et après que l'un des jurys refuse de rendre ses notes, le groupe se met d'accord pour ne rien inscrire. Question d'égalité entre élèves. 
 

La note du contrôle continu, ou un 10/20 


Les soucis de justice du corps professoral ne résistent pas longtemps. Un papier "non-officiel" aurait donné "l'ordre", en cas d'absence de résultat du baccalauréat, de rentrer les notes du contôle continu, sinon, d'attribuer un 10/20. Son chef d'établissement finira par trancher : "vous n’êtes pas obligés de remplir mais moi je le ferai." Pour Marie, on l'oblige à ce moment là à "faire quelque chose qu'elle n’a pas envie de faire". De cette journée, cette professeure retiendra une "ambiance malsaine" et une "procédure injuste pour certains élèves".


La veille des résultats, sur l'ensemble du territoire, sur les 4 millions de copies attendues, 30 000 devaient encore être remises. Dans l'académie picarde, au total, le Syndicat national des enseignements de second degré (SNES) a dénombré 35 professeurs grévistes. Jeudi à 11h, près de 4 033 copies manquaient encore en philosophie, en histoire et en sciences économiques et sociales, indique de son côté la CGT. Entre temps, une partie des contestataires a rendu ses corrections. Le rectorat ne souhaite pas confirmer ou infirmer ces chiffres et indique que "jamais le ministère ou le rectorat n'a donné l'ordre de mettre une note aléatoire". En revanche, et "conformément aux consignes ministérielles", le rectorat a mis en demeure les grévistes de rendre leurs copies, menacant les contrevenants de "faute grave". "Ces enseignants ont des droits mais aussi des devoirs de fonctionnaires. Ils s'exposent donc à des sanctions disciplinaires et financières", nous indique-t-on. 
 

"Liste des candidats ayant une ou plusieurs notes provisoires" 


Et malgré ces avertissements, en ce jour J, plusieurs lycéens de la région ont découvert la mention "provisoire" à côté de leurs résultats. C'est le cas d'Enzo, en terminale à Amiens. Ce matin, il se rend à 10 heures pour consulter le panneau d'affichage de son lycée. En arrivant, il n'est pas le seul à avoir une mauvaise surprise : une majorité d'élèves de sa classe est concernée. "Honnêtement, j’avais lu quelques articles par-ci, par-là, sans vraiment y croire", explique-t-il. Le jeune homme obtient finalement 354 points soit.. deux points de moins que son objectif : "j'aimerais savoir puisque ma note pourrait me permettre d'avoir la mention assez bien", regrette-t-il. "Si j’ai bien compris, dans une semaine, ma véritable note sera affichée", continue-t-il. Le Ministre de l'éducation l'a promis : les rectifications des notes ne pourront se faire qu'à l'avantage de l'élève. Enzo a encore une chance de décrocher sa mention, sinon, il conservera sa moyenne. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus