À 18 ans, une Beauvaisienne parcourt 3000 km en avion en Patagonie

Licenciée à l'aéroclub du Beauvaisis, Éléanor Sohier s'est envolée pour le raid Latécoère-Aéropostale afin de relier la capitale argentine, Buenos Aires, à Ushuaïa, située à 3000 kilomètres au sud. Elle a atterri en Terre de feu le 2 mars, après un périple long d'une semaine.
À bord de son avion, Éléanor Sohier a traversé l'Argentine du nord au sud, soit près de 3 000 kilomètres en une semaine.
À bord de son avion, Éléanor Sohier a traversé l'Argentine du nord au sud, soit près de 3 000 kilomètres en une semaine. © Éléanor Sohier/Facebook
À 18 ans, Éléanor Sohier peut se targuer d'avoir réalisé un bel exploit. Le 2 mars, son atterrissage sur la frêle piste d'Ushuaïa - connue comme étant la "ville du bout du monde" - ponctue un périple de 3 000 kilomètres depuis la capitale argentine, Buenos Aires. La jeune femme venait de boucler la partie patagonienne du raid Latécoère aéropostale, un parcours réalisé chaque année par des pilotes en hommage aux aviateurs chargés de distribuer le courrier dans les années 1920 et 1930.

Éléanor Sohier est licenciée depuis trois ans à l'aéroclub du Beauvaisis, où elle s'entraîne régulièrement. Ce raid Latécoère, elle l'a préparé méticuleusement. "Elle n'avait jamais volé sur d'aussi longues distance, mais j'avais confiance en elle. Je n'avais pas du tout peur," raconte sa mère. De Buenos Aires, d'où elle est partie le 24 février, jusqu'à Ushuaïa, la famille a pu vivre l'aventure d'Éléanor via les photos et messages que celle-ci envoyait via Whats'app.




Un cadeau d'anniversaire devenu passion


La Beauvaisienne était accompagné d'un escadron d'une dizaine d'autres pilotes, qui ont depuis continué leur vol vers la Cordillère des Andes, au Nord-ouest. À bord de son PA28, elle était cependant la plus jeune aviatrice de l'édition. À chaque étape, base militaires comme aérodromes civils, Éléanor et ses collègues ont distribué des livres aux écoles.





Sa passion du vol, elle la tient d'un cadeau pour son 15e anniversaire. Sa mère se rappelle : "nous cherchions une idée de cadeau insolite et nous avons offert quatre heures de baptême de vol à Éléanor. Ca a été le déclic! Puis elle a passé sa licence de pilote privé (PPL) à 17 ans." Depuis, l'aviation ne la quitte plus.

Après avoir terminé le raid Latécoère-aéropostale, Éléanor a d'autres projets : elle s'est inscrite au Hop Tour 2018. Cette manifestation prestigieuse permet à 45 jeunes pilotes de réaliser un tour de France en avion et en quinze jours, d'un aérodrome à l'autre. Elle espère être sélectionnée pour s'immerger complètement dans le monde de l'aéronautique civile et militaire, mais aussi continuer de voyager.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aviation économie aéronautique insolite sorties et loisirs