Beauvais : le groupe AGCO confirme son intention de reprendre le site de Froneri (ex-Nestlé)

Le site Froneri de Beauvais. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Le site Froneri de Beauvais. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Spécialisé dans le matériel agricole, le groupe AGCO a confirmé, le 16 janvier, mener des négociations avec Froneri (ex-Nestlé) une éventuelle reprise du site de Beauvais et d'une partie de ses salariés. Voisin du glacier, AGCO pourrait ainsi créer un gigantesque complexe industriel de 54 hectares.

Par V.P.

Par la voix de son président Thierry Lhotte, le groupe AGCO confirme son intention de reprendre le site Froneri (ex-Nestlé) de Beauvais, mercredi 16 janvier. Le groupe américain, spécialisé dans la contruction et la distribution de matériel agricole, s'est engagé à reprendre des actifs immobiliers et une partie des salariés de l'usine de production de glaces.

Le plan de sauvegarde a été présenté aux salariés du glacier ce 16 janvier. Pour eux, l'intérêt d'AGCO n'est pas une surprise. "Le nom d'AGCO résonnait déjà depuis quelques temps, confirme Rémy Duhamel, représentant syndical Force ouvrière, nuançant sa satisfaction : on arrête la production dans un mois [le 22 février, NDLR] et on sera donc techniquement au chômage." Le texte négocié prévoit le départ en pré-retraite d'une partie des employés, l'autre partie pourra candidater en interne pour être orientés vers les sites de Bordeaux et Dangé-Saint-Romain (Vienne) ou chez AGCO, cas de validation de la reprise.
 

Si la reprise s'officialise...

Deux jours plus tôt, un forum Pôle emploi s'est tenu à Froneri en présence, notamment, de représentants d'AGCO, auprès desquels 79 des 317 salariés ont postulé pour la reprise. L'usine Froneri, véritable enclave au milieu des trois sites d'AGCO à Beauvais, pourrait être acquise par le groupe agricole en 2020 si aucune offre de reprise n'est déposée par une compagnie du même secteur d'activité, à savoir l'agro-alimentaire. Pour le moment, aucun repreneur jouissant de ce profil ne s'est manifesté.

 


S'il est acquis par AGCO, le site de Froneri pourrait permettre la création d'un complexe industriel quasiment continu de 54 hectares. Afin de relier ces quatres prochains sites industriels, l'américain réfléchit à la création d'un tunnel passant en dessous de l'avenue Blaise-Pascal. Le président d'AGCO compte aussi nommer un chef de projet afin de ré-industrialiser Froneri.

Dans cette hypothèse, AGCO s'est engagé à faire de ce site la "maison mondiale" de Massey-Ferguson - célèbre marque de tracteurs qu'elle assemble à Beauvais - et construire 18 000 tracteurs par an, soit une augmentation de 35% de la production actuelle. AGCO compte aussi doubler sa clientèle en passant de 10 000 à 20 000 clients. En plus des salariés de Froneri concernés par l'offre de reprise, le groupe américain pourrait créer plus de 200 emplois afin de tenir ces objectifs.

Sur le même sujet

Les + Lus