• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le Beauvaisien Arnaud Démare perd son maillot cyclamen sur la 18e étape du Tour d'Italie

© Luk BENIES / AFP
© Luk BENIES / AFP

En arrivant 2ème lors de la 18ème étape du Tour d'Italie, Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) reprend le maillot cyclamen à Arnaud Démare (Groupama-FDJ), arrivé 8ème. 13 points les séparent désormais dans le classement par points.

Par Camille Di Crescenzo

L'équipe Groupama FDJ, a-t-elle fait une erreur stratégique ? La question est lancée sur les médias. Le Beauvaisien Arnaud Démare est arrivé huitième de cette 18ème étape du Giro d'Italie.
Une étape dans laquelle le coureur avait pourtant toutes les chances de gagner des points.
 

Le profil de l'étape devait profiter aux sprinteurs où un duel entre Arnaud Démare et l'Allemand Pascal Ackermann était attendu.

"On voulait rester placé. J'ai été gêné à deux reprises. Forcément je suis très déçu déclare-t-il au micro du journaliste de l'Equipe, du jour au lendemain, tu deviens nul parce que tu perds le maillot, mais au bout de trois semaines, il faut garder son train. C'est la grosse déception". 

Si le Picard garde le sourire, il sait qu'il a peu de chances de reprendre le maillot cyclamen à Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe). 
 

On a voulu être trop gourmand


Après un départ très rapide, l'échappée a bien géré. Les 3 coureurs de tête sont allés jusqu'au bout, gardant la distance avec les sprinteurs. La stratégie de Frédéric Guesdon n'a pas fonctionné. Le directeur sportif FDJ a du mal à comprendre : "On jouait le maillot, on avait les cartes en main et on a tout perdu" déclare-t-il à l'Équipe.




 

Sur le même sujet

RC Lens-Paris FC : les buts

Les + Lus