• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

EXCLUSIF : Soeur Bernadette Moriau raconte sa “guérison miraculeuse”

© France 3 Hauts-de-France
© France 3 Hauts-de-France

En 2008, Soeur Bernadette Moriau circulait en fauteuil roulant à cause de douleurs lombo-sciatiques. Jusqu'au jour où, à son retour d'un pélerinage à Lourdes, elle vit un épisode mystique qui la libère de ses douleurs et lui permet de marcher. Elle raconte.

Par Célia Vanier

C'est l'évêque de Beauvais qui a annoncé cette "guérison miraculeuse" dimanche 11 février, 10 ans après les faits. Tandis qu'elle souffrait de puissantes douleurs lombo-sciatiques depuis ses 66 ans, Bernadette Moriau, Soeur à Bresles, originaire du Nord, aurait été libérée de ses souffrances après s'être rendu à Lourdes.

À l'époque, on lui propose de faire un pélerinage à Lourdes. Chose à laquelle elle n'avait jamais songé, confie-t-elle. Elle n'allait à Lourdes que pour accompagner des malades, mais en aucun cas guérir. "Je n'ai jamais demandé à Dieu de guérir, même si j'ai prié pour d'autres que moi", raconte Soeur Moriau.

J'ai vécu la présence du Seigneur
 

Soeur Bernadette Moriau raconte sa “guérison miraculeuse”


Après un séjour de 6 jours à Lourdes, elle revient en Picardie. Un soir, elle est seule dans sa chambre et sent "une détente, un bien-être, de la chaleur dans mon corps". Elle s'en souvient, il est précisément 17h45. "J'ai vécu la présence du Seigneur. Ça ne s'explique pas, c'est intérieur", explique la vieille dame.


Je pouvais bouger, je n'avais pas mal


"Tordu, mon pied s'est redressé. Je pouvais bouger, je n'avais pas mal, j'étais bien [...] je me suis redressée en face de la statue de la Sainte-Vierge et j'ai appelé la soeur qui était dans la maison [...] elle est venue, elle a compris. Et là, grande émotion, elle a pleuré. Et je crois que j'ai fait pareil..."

"Soeur Bernadette Moriau a maintenant une vie parfaitement normale, elle est en très bonne santé et visite elle-même des malades régulièrement", indique le Dr Alessandro de Franciscis, le 15e président du Bureau des constatations médicales de Lourdes depuis la création de cette instance à vocation scientifique en 1883. 

Dans l'Oise, trois miracles avaient déjà été reconnus en 1908 (soeur Joséphine Marie, Aurélie Huprelle et Clémentine Malot). 


A lire aussi

Sur le même sujet

La Séquence du filmeur

Les + Lus