Le Beauvaisien, sprinteur de l'équipe Groupama-FDJ, s'élancera vendredi 6 mai de Budapest. La capitale hongroise est la ville de départ du Tour d'Italie 2022. Arnaud Démare, qui n'a pas encore gagné cette saison, espère rééditer ses belles performances d'il y a deux ans sur le Giro.

Depuis le début de la saison, Arnaud Démare n'a pas encore fait briller son sourire éclatant sur une ligne d'arrivée. Sixième de la Brugge-De Panne, dixième de la Gand-Wevelgem, dixième de la Milan-San Remo, le Picard n'est pas absent pour autant. Il compte même un podium.

Ces premières courses en demi-teinte seront, on l'espère, autant de kilomètres préparatoires pour le Giro 2022. Le Tour d'Italie s'élancera vendredi 6 mai de Budapest pour une première étape aux deux visages : un parcours tout plat dans les plaines hongroises (et même un tronçon d'autoroute !), qui s’élève dans les cinq derniers kilomètres.

Avec ses co-équipiers de Groupama-FDJ, Arnaud Démare semble apprécier la douceur hongroise et assure préparer "les plans de bataille !".

Les trois premières journées magyares laisseront ensuite la place à dix-huit étapes italiennes via la Sicile, Naples, Parme ou encore Trévise.

L'arrivée est prévue le 29 mai, à l'issue d'un contre-la-montre romantique à Vérone.

Arnaud Démare, qui ne participera pas au Tour de France cette année (la direction de Groupama-FDJ lui a préféré les grimpeurs Thibaut Pinot, David Gaudu et Michael Storer), a de grandes ambitions sur ce Giro.

"On sait qu’on part pour une belle aventure. J’ai de très bons souvenirs sur le Giro, notamment en 2020, avec quatre victoires et le maillot cyclamen. Je rêve de reproduire cet exploit, mais je ne veux pas le banaliser, une victoire n’est jamais simple à aller chercher (...). Le train me fait confiance, je leur fais confiance, l’objectif est de lever les bras !"