"Incitation à la haine", "apologie du djihad", la Grande mosquée de Beauvais menacée de fermeture

Publié le Mis à jour le
Écrit par Léna Romanowicz
La Grande mosquée de Beauvais.
La Grande mosquée de Beauvais. © Ramirez Elise

Apologie du terrorisme, propos haineux contre les homosexuels ou les chrétiens, voilà ce que reproche le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, aux bénévoles de la Grande mosquée de Beauvais. Le 14 décembre, il a annoncé sa fermeture prochaine.

La procédure administrative est enclenchée. Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, a annoncé le 14 décembre la fermeture prochaine de la Grande mosquée de Beauvais (Oise). Lors de ses prêches, un imam du lieu de culte aurait tenu des propos contre "les homosexuels, les juifs, les chrétiens", portant atteinte au "modèle républicain" français. 

"Aujourd'hui, nous avons enclenché la fermeture de la mosquée de Beauvais, (qui est) tout à fait inacceptable, qui combat les chrétiens, les homosexuels, les juifs", a déclaré le ministre de l'Intérieur sur CNews. 

Six mois de fermeture

Le 10 décembre, la préfecture de l'Oise a notifié les responsables de l'association Espoir et fraternité, en charge de la mosquée Bilal, du lancement de la procédure. Cette fermeture pourrait aller jusqu'à six mois. "Nous avons décelé dans les prêches, des phrases, des mots, des actes, qui appellent à la violence, à la discrimination. Ils peuvent embarquer des esprits et favoriser l'apparition du terrorisme", estime Corinne Orzechowski, la préfète de l'Oise. 

Le bénévole en question est "présenté comme intervenant occasionnel mais, en réalité, fait office d'imam attitré", a ajouté le ministre. Me Bolaky, l'avocat de l'association, dénonce quant à lui des propos sortis de leur contexte. "On a plus de 150 heures de contenus. Il faut apprécier un propos dans son entièreté."

Selon lui, une fermeture serait disproportionnée. Dans le cadre d'une procédure contradictoire, les responsables de l'association ont dix jours pour se défendre auprès du préfet. Contactés par notre équipe de France 3 Picardie, ils n'ont pas souhaité s'exprimer sans leur avocat.  

Située à proximité du centre-ville, la Grande mosquée de Beauvais est toujours en construction rue Corréus. Elle doit remplacer les anciens locaux de l'association où les croyants se réunissent. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.