Tentative d'enlèvement d'une jeune fille à Beauvais : la lycéenne a avoué avoir menti

Jeudi 10 juin, une jeune fille racontait avoir été enlevée en fin d'après-midi devant son lycée Paul Langevin de Beauvais. Aujourd'hui, elle est finalement revenue sur son récit, reconnaissant avoir menti. 

Une lycéenne du lycée Paul Langevin affirmait avoir été enlevée jeudi 10 juin
Une lycéenne du lycée Paul Langevin affirmait avoir été enlevée jeudi 10 juin © Google Maps

"C'était une affabulation", reconnait au téléphone, le ton grave Mohrad Laghrari, adjoint au maire de Beauvais. C'est lui qui avait partagé l'information sur les réseaux sociaux. En début d'après-midi ce vendredi 11 juin, la jeune fille qui avait raconté avoir subi une tentative d'enlèvement la veille, est finalement revenue sur ses accusations. 

Scolarisée au lycée Paul Langevin de Beauvais, la jeune fille expliquait avoir été contrainte de rentrer dans une voiture à la sortie des cours, jeudi 10 juin. Elle racontait avoir réussi à s'échapper alors que son ravisseur présumé était sorti de sa voiture pour chercher quelque chose dans un buisson, proche de la gare. 

"L'affaire prenait trop d'ampleur alors elle a décidé d'avouer qu'elle avait menti", confie Mohrad Lahrari. "Quand j'ai publié ce message j'avais déjà pris des précautions. C'était surtout un appel à témoin. Savoir si d'autres personnes avaient été victime de ce genre de procédé", explique l'adjoint au maire chargé de la cohésion sociale, à l'égalité des chances à Beauvais. 

En présence de sa mère en début d'après-midi, la lycéenne a avoué son mensonge à Mohrad Laghrari. "On peut penser que c'est un appel à l'aide, plaide-t-il. Son père est parti travailler à l'étranger depuis 6 mois. Elle a aussi des difficultés scolaires et avait un rendez-vous avec le proviseur concernant son orientation", explique-t-il. 

"Maintenant, on va aller voir la police, pour qu'elle s'excuse. Parce que les forces de l'ordre ont mis de gros moyens en place suite à ce signalement", assure Mohrad Laghrari. 

Pour le moment, les services de police poursuivent l'enquête. Un nouveau point devrait être fait en fin d'après-midi. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers