Dans l’Oise, les écureuils Noisette, Miss-Cajou et Loki sont les nouvelles stars d’internet

À Lamorlaye, un trio d’écureuils rend visite à Angelika Le Faucheur depuis plusieurs années déjà. En début d'année, elle a décidé de publier des images de ses amis à poils roux sur Facebook. Ils sont devenus de vraies stars, au point de pousser leur “maman” à écrire un livre sur leurs aventures.
Des écureuils voisins d'une habitante de Lamorlaye dans l'Oise.
Des écureuils voisins d'une habitante de Lamorlaye dans l'Oise. © FTV

La grande fenêtre baie vitrée s’ouvre. Une dame apparaît dans l’entrebâillement avant de porter ses doigts à sa bouche pour enclencher une série de sifflements. C’est le signal. Un rituel auquel trois boules de poils rousses répondent allégrement. Il y a Noisette, la patronne, Miss Cajou, la gourmande ou encore Loki, le chapardeur. Chaque matin, ces écureuils toquent à la fenêtre d'Angelika Le Faucheur. Cette habitante de Lamorlaye dans l'Oise vit au milieu des arbres. Au fil des saisons, une relation de confiance s'est créée avec ses petits visiteurs.

C’est magnifique. Je commence vers 6 heures du matin quand les premiers sont dans les alentours. Ce qui est fou, ce n'est pas seulement de les voir, c'est quand ils s’arrêtent et que certains communiquent. Je me suis dit qu’il fallait absolument montrer ça aux gens.

Angelika Le Faucheur

Mi-janvier Angelika, alors en télétravail, décide de partager vidéos et photos de ses petits amis sur les réseaux sociaux, le tout agrémenté de petites discussions imaginaires. L'idée est d'aider à sortir de l'ambiance morose due la pandémie de Covid-19.

Il est peu de dire que ses publications tapent dans le mille. Elles sont rapidement aimées par des milliers de personnes avec de nombreux témoignages et commentaires. Certaines publications dépassent même les 6000 likes sur les pages Facebook où Angelika les poste."Ce partage, c'est vraiment beau. C'est ce que je cherchais. Des gens m'ont dit : j'ai parlé de ça à mon équipe de traitement de cancers, on lit les histoires, on rigole", expose-t-elle.

L'amie des écureuils a même reçu un patchwork avec écureuil et noisettes venu du Canada. Un cadeau brodé par une dame atteinte d'un cancer. À l'hôpital, les aventures de ces petits rongeurs lui ont redonné le moral avant qu'elle ne soit emportée par la maladie. Face à ce succès numérique, Angelika envisage d'écrire un livre sur les facéties de sa bande d'écureuils. Histoire à suivre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature réseaux sociaux société