Enseignante soupçonnée de violence à Creil : une troisième plainte a été déposée à son encontre

Publié le
Écrit par Julie Cudza

Vendredi 6 mai 2022, le procureur de la République confirme qu’une troisième plainte a été déposée à l'encontre de l'enseignante démise de ses fonctions à l’école maternelle Marcel Philippe à Creil pour violence.

Pour rappel, c’était le 24 mars dernier, quand une enseignante de l'école maternelle Marcel Philippe de Creil appelle une maman d’élève pour la prévenir d’une chute qu’aurait eue son fils de trois ans. Convoquée par l’établissement, la mère de l’enfant découvre par le biais du témoignage de l’ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles) que son fils a été violenté par son enseignante.

"Il s’avère qu’elle l'a soulevée, projetée au sol du couloir jusqu’à la salle de classe. Il avait la lèvre qui avait bien enflé, elle avait triplé de volume, elle était toute bleue", avait précisé la mère de l’enfant âgé de trois ans, sur notre antenne le 3 mai 2022.

L'enquête suit son cours

Le procureur de la République de Senlis, Jean-Baptiste Bladier, confirme qu’une troisième plainte a été déposée à l'encontre de l’enseignante cette semaine.

L'enquête suit son cours et l’enseignante a été démise de ses fonctions par le rectorat depuis la première plainte d’un parent d’élève.