Les images de l'évasion du braqueur de Creil, Rédoine Faïd

Dimanche en fin de matinée et cinq ans après une première évasion, Redoine Faïd, le braqueur récidiviste creillois, s'est évadé par hélicoptère de la prison de Réau, en Seine-et-Marne.

© France 3 Picardie
L'opération n'a duré que quelques minutes. Cinq ans après une première évasion spectaculaire de la prison de Lille, le braqueur récidiviste Redoine Faïd, 46 ans, s'est évadé par hélicoptère de la prison de Réau en Seine-et-Marne ce dimanche vers 11h30, avec la complicité d'un "commando armé". 

"Il s'agit là d'une évasion hors norme, qui a supposé un commando très bien préparé" avec "un hélicoptère, trois personnes plus un (pilote) instructeur pris en otage" a affirmé la garde des Sceaux Nicole Belloudet, selon qui les complices avaient "sans doute repéré les lieux par le biais de drones". 
Selon les premiers éléments de l'enquête, le pilote a été contacté par l'équipe, 15 jours avant pour un baptême de l'air.
Ce jour-là, l'hélicoptère est parti de Lognes, en Seine-et-Marne. Deux hommes du commando ont braqué le pilote avec une arme de poing et l'ont obligé à voler jusqu'à Melun, à une trentaine de kilomètres au sud. Ils vont y récupérer un troisième complice avant de voler jusqu'à la prison de Réau, à une dizaine de km au Nord de Melun, a précisé une source proche de l'enquête. 

L'hélicoptère, une Alouette II de couleur beige, est resté en léger survol au-dessus de la cour d'honneur, comme on peut le voir sur ces images tournées par un détenu de sa cellule.
 
Pendant qu'un homme surveillait le pilote, d​​​​​eux hommes cagoulés, équipés de brassards de police et armés "d'un fusil d'assaut de type kalachnikov", sont sortis de l'appareil et ont lâché des fumigènes, a raconté Martial Delabroye, secrétaire FO du centre pénitentiaire. Ils sont allés chercher Redoine Faïd qui était au parloir avec son frère. Celui-ci a été placé en garde à vue, a indiqué une source judiciaire.
 
Faïd et ses complices se sont envolés vers Gonesse dans le Val d'Oise, à une soixantaine de kilomètres de la prison. Là un quatrième homme les attendait dans une voiture qu'ils ont abandonnée sur le parking du centre commercial O'Parinor, pour s'enfuir en utilisant un autre véhicule.

Après avoir été incendiés, l'hélicoptère et la première voiture sont actuellement analysés par la police scientifique. 

Le pilote qui a été retrouvé en état de choc après avoir été rué de coups, a été transporté à l'hôpital par les secours.

2 900 policiers et gendarmes sont mobilisés, des "dispositifs coordonnées de contrôle et d'interception sont mis en place, qui tiennent compte de la dangerosité du fugitif et de ses possibles complices", a-t-on précisé de source policière.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers redoine faïd