Le député de l'Oise Eric Woerth plaide "dans un premier temps" pour une direction collégiale de LR

Au lendemain de la démission de Laurent Wauquiez à la tête du parti Les Républicains, le député de l'Oise, Eric Woerth plaide pour une direction collégiale "dans un premier temps" avec l'objectif de construire une "alliance des forces de droite et du centre" dans la perspective des municipales.

Eric Woerth, député de la 4e circonscription de l'Oise
Eric Woerth, député de la 4e circonscription de l'Oise © Patrick KOVARIK / AFP
Eric Woerth, s'est exprimé ce lundi matin sur les antennes de RTL suite à la démission de Laurent Wauquiez à la tête du parti Les Républicains dimanche. 

Le député de l'Oise a qualifié cette décision de "digne" et "responsable", "peut-être pas suffisante mais nécessaire pour reconstruire la droite" après son échec historique aux européennes. "Dans cette configuration politique, l'avenir des Républicains est évidemment collectif", a-t-il estimé. Interrogé sur la présidence future du parti, il a jugé qu'"il peut y avoir peut-être une collégialité dans un premier temps", notant qu'il y a "plein de jeunes députés talentueux".

Selon lui, "tout le monde doit avoir sa place" et "on ne doit pas refermer les Républicains sur un autre débat", au moment où "la droite est au bord de l'asphyxie". À neuf mois des élections municipales de 2020, si l'espace politique dans lequel LR peut se reconstruire apparaît réduit, coincé entre LREM et RN, Eric Woerth note que cet espace, "c'est celui qu'on se construit", appelant à "parler à tous les Français".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
les républicains politique