GRAND FORMAT. À la rencontre des jeunes en réinsertion à Margny-les-Compiègne

L'EPIDE impose une rigueur militaire aux pensionnaires. / © France 3 Picardie
L'EPIDE impose une rigueur militaire aux pensionnaires. / © France 3 Picardie

À l'EPIDE de Margny-les-Compiègne, 105 jeunes en difficulté sociale âgés de 18 à 25 ans tentent de reprendre leur vie en main. Notre équipe a passé deux jours avec eux. 
 

Par RI avec MC Perrier

EPIDE : sous cet acronyme se cachent des centaines de vies, de parcours et de personnalités. Ces établissements pour l'insertion dans l'emploi accueillent des jeunes de 18 à 25 ans, sans qualification, pour leur permettre de trouver un emploi et de reprendre une vie "normale". En France, il y en a 19, et celui de Margny-les-Compiègne accueille 105 pensionnaires. 

Les jeunes sont logés, nourris et accompagnés pendant leur cursus, qui peut durer entre 8 et 24 mois. L'équipe d'éducateurs leur impose une rigueur militaire : réveil à 6 heures, tâches ménagères, levée des couleurs...
 

Reprendre confiance

Et bien sûr, tout au long de la journée, des cours pour les accompagner vers l'emploi : remise à niveau en français, code de la route, éducation citoyenne, informatique... Car la majorité des volontaires du dispositif n'ont ni formation, ni diplôme, et sont issues de familles en difficulté. L'objectif est aussi de leur redonner confiance en eux, et de créer du lien social. 

Notre équipe a passé 48 heures au sein de l'EPIDE pour nous raconter leur quotidien. Ils sont rencontrés Amandine, 19 ans, qui avait perdu confiance en l'avenir et a retrouvé le droit de rêver depuis son admission dans l'établissement ; de Dylan, qui a retrouvé un emploi en alternance, alors qu'il avait quitté l'école en seconde ; et des moniteurs, qui consacrent leur journée à ces jeunes. 

Le Grand Format est signé Marie-Charlotte Perrier, Élise Ramirez, Arsène Genet et Nicolas Duchet.
 


 

Sur le même sujet

Dimanche en politique - 30 ans après l'affaire du voile à Creil, reste-t-il des traces ?

Les + Lus