L'ancien député de l'Oise Lucien Degauchy est mort à l'âge de 84 ans : c'était "quelqu’un d’amical et de proche de tous ses administrés"

Publié le Mis à jour le

Lucien Degauchy est décédé à l'âge de 84 ans dans sa commune de Courtieux dont il était maire depuis 1977. Décrit comme un homme de terrain, il fut député de l'Oise (LR) durant 24 ans avant de passer le flambeau en 2017 à son assistant parlementaire Pierre Vatin.

L'ancien député de l'Oise (LR) Lucien Degauchy s'est éteint vendredi 11 février à l'âge de 84 ans à Courtieux où il résidait.

Né à Hautefontaine, cet horticulteur de père en fils ne se prédestinait pas à la politique. "Elle est venue à moi, je ne suis pas allé à elle", disait-il. Pourtant c'est durant de nombreuses années que cet homme de conviction assurera son rôle d'élu. 

Tout d'abord dans sa commune de Courtieux où il est élu maire en 1977. Il y effectuera 8 mandats. Puis en tant que conseiller départemental du canton d'Attichy de 1995 à 2015. Et enfin à l'Assemblée nationale en tant que député de la 5e circonscription de l'Oise (Compiègne Sud-Est, Sud-Ouest) de 1993 à 2017. 

Sa veste jaune, sa signature

Il s'y affichait avec sa veste jaune canari se souvient Edouard Courtial, sénateur de l'Oise (LR). "Tu as illuminé, et pas seulement avec ta veste qui était devenue ta signature, notre département de l’Oise", écrit-il à son sujet. 

Surnommé "Lulu", l'ancien député est décrit par ses pairs comme un homme de terrain à l'écoute qui arpentait les brocantes et les marchés. "Un député toujours à la disposition de toutes et de tous, quelqu’un d’amical et de proche de tous ses administrés. Cela ne l’empêchait pas d’être un homme de conviction, le contraire d’un opportuniste", affirme Philippe Marini, maire LR de Compiègne. 

Député suppléant depuis 2017

En octobre 2017, il est ébranlé par une affaire où il est condamné à 4 mois de prison avec sursis et 30 000 euros d'amende, pour ne pas avoir mentionné dans sa déclaration de patrimoine un compte en Suisse, ouvert par ses parents en 1981, mais qu'il n'avait déclaré qu'en 2013. 

Quelques mois auparavant, il avait décidé de ne pas de ne pas se présenter à sa propre succession aux élections législatives de 2017, mais restait suppléant de son ancien attaché parlementaire Pierre Vatin alors élu député de la 5e circonscription de l'Oise. "Lucien Degauchy, toujours actif, toujours déterminé, a su transmettre avec justesse, avec conviction. J’ai eu la chance d’être témoin de sa proximité avec chacun et d'apprendre", a-t-il écrit sur sa page Facebook. 

Emporté par un cancer, il laisse sa femme, ses deux enfants, ses petits-enfants et arrière-petits-enfants.