A Laigneville, une amende de 800 euros sera dressée pour tout dépôt sauvage des déchets

La première amende de 800 euros pour dépôt sauvage de déchets à Laigneville dans l'Oise a été dressée le 25 février dernier : près de 5 m3 avaient été abandonnés en pleine nature. / © Page Facebook Bien vivre à Laigneville
La première amende de 800 euros pour dépôt sauvage de déchets à Laigneville dans l'Oise a été dressée le 25 février dernier : près de 5 m3 avaient été abandonnés en pleine nature. / © Page Facebook Bien vivre à Laigneville

Depuis début 2019, les dépôts sauvages de déchets dans la commune de Laigneville dans l'Oise coûteront 800 euros à leurs auteurs. La première amende a été dressée le 25 février dernier : un indélicat avait abandonné en pleine nature près de 5 m3 de déchets.

Par Jennifer Alberts


La lutte contre les dépôts sauvages de déchets, c'est la spécialité de Christophe Dietrich, le maire de Laigneville dans l'Oise. Depuis 2014, habitants et élus sont mobilisés pour la préservation de leur environnement de vie. Et entre les "retours à l'envoyeur" et les amendes, ça marche ! L'année dernière, 8 dépôts sauvages ont été constatés. Les contrevenants ont du non seulement payer une amende de 68 euros, mais aussi aller récupérer eux-mêmes leurs détritus dans les locaux des services techniques.

Début janvier, le conseil municipal a voté une délibération allant encore plus loin dans cette lutte contre les dépôts sauvages de déchets : il en coûtera désormais 800 euros de plus aux indélicats abandonnant leurs immondices en pleine nature. Le prix de l'enlèvement par les services techniques.

Et les premiers à faire les frais de cette nouvelle disposition ont été verbalisés le 25 février dernier comme l'explique Christophe Dietrich dans une vidéo postée sur le compte Facebook de la commune, Bien vivre à Laigneville. Un dimanche à l'heure du déjeuner, ils avaient "largué" près de 5 m3 de détritus à proximité d'un champ. Grâce aux images des caméras de vidéosurveillance et à une adresse oubliée dans les gravats, le maire a pu identifier les auteurs de l'infraction domiciliés à Nogent-sur-Oise.

 
La vidéo a été vue plus de 42.000 fois, partagée plus de 1.000 fois et commentée 159 fois en quelques jours à peine.

A la fin, Christophe Dietrich nous apprend que dans une prochaine intervention, il racontera comment un repas dans un fast-food peut coûter 368 euros... À suivre donc !

Sur le même sujet

Les + Lus