A Mortefontaine-en-Thelle, la facture d'eau flambe

A Mortefontaine dans l'Oise, le prix de l'eau courante va augmenter de 300%. / © Maxppp/Bruno Levesque
A Mortefontaine dans l'Oise, le prix de l'eau courante va augmenter de 300%. / © Maxppp/Bruno Levesque

Un collectif d'habitants de la commune de Mortefontaine-en-Thelle dans l'Oise bataille depuis quelques mois contre l'augmentation du prix de l'eau. Leur facture va augmenter de plus de 300%.  

Par Halima Najibi

Á Mortefontaine-en-Thelle dans l'Oise, les 400 foyers vont payer l'eau quatre fois plus cher. Le prix au mètre cube passe de 2€ à un peu plus de 8€. Une hausse considérable qui s'explique par des travaux d'assainissement souhaités par la municipalité et réalisés par la Communauté de communes.
 


Tout a commencé en octobre 2018, lors d'une réunion publique, lorsque l'établissement public a annoncé aux administrés qu'ils devraient débourser plus pour l'eau du robinet. Une nouvelle qui a du mal à passer, aussi un collectif d'habitants s'est constitué pour dénoncer la cherté de l'eau. 

"Nous, on ne conteste pas de payer un prix de service de l'eau de 2€ le m² plus 2€ lorsque nous serons raccordés à l'assainissement en 2020. Mais on est pas d'accord pour rembourser un emprunt public au travers d'un impôt déguisé. On nous fait supporter le coût des travaux d'assainissement vers la station située à Hermes. Ce qui représente 5€ dans notre facture. On est d'accord pour payer les 4€, mais pas les 5€", explique Cyril Crespel, un membre du collectif.       

500 à 600 euros par an de facture d'eau

La hausse du prix de l'eau devrait être effective d'ici un an. "On leur a annoncé en réunion publique en octobre 2018, un prix de l'eau à 8,99€. Les travaux pour l'assainissement et le traitement s'élevaient en 2017 à un peu plus de 4M€, actuellement subventionnés à 50% par l'Agence de l'eau et le Département. Il reste 2M€ à la charge de notre collectivité. Il faut bien que quelqu'un les paye. Dans le prix, il n'y a pas du tout de coût de transfert de l'eau entre Mortefontaine et Hermes où se trouve la station d'épuration. Et pour la simple raison que ce réseau existe déjà et on ne va pas alourdir la facture inutilement", explique Pierre Desliens, vice-président de la Communauté de communes du pays de Thelle en charge de de l'aménagement de l’Espace, des infrastructures, du transport à la Demande et de l'assainissement.


Le collectif de Cyril Crespel refuse de payer le côut des travaux. "Nos impôts locaux ont augmenté de 15 à 20% en 2012. Ce n'est pas à l'usager de payer cette extension." De son côté, Pierre Desliens rappelle que l'eau est un budget annexe qui ne peut pas être abondé par le budget principal. "C'est illégal. Le préfet nous retoquerait. Donc on applique le principe instauré par l'Etat "de l'eau paye l'eau". Et d'ajouter pour que la facture soit moins lourde, "on comprend que c'est cher, mais c'est un souhait communal, même si c'est nous qui avons lancé le marché (...) On essaye de régulariser dans les travaux. L'assainnissement collectif coûte plus cher en zone rurale qu'en  ville. On avait annoncé 8,99€ en octobre dernier, aujourd'hui on est à 8,35€ en négociant les prêts, si on peut baisser ce prix nous le ferons".

Pour arriver à un prix de l'eau à 5,5€ du m², il faudra attendre 10 à 12 ans. En attendant, le collectif a décidé de porter l'affaire en justice, il se repose sur une jurisprudence existante où les habitants ont obtenu gain de cause dans une affaire de prolongement d'assainissement. 

Sur le même sujet

Les + Lus