Oise : près de 2 500 foyers toujours privés de téléphone suite à des vols de câbles en cuivre

500 mètres de câbles en cuivre de ce type ont été volés dans la nuit du 1er au 2 septembre entre Montataire et Creil. / © Valentin Cruard / FTV
500 mètres de câbles en cuivre de ce type ont été volés dans la nuit du 1er au 2 septembre entre Montataire et Creil. / © Valentin Cruard / FTV

Dans la nuit de dimanche à lundi, 500 mètres de câbles en cuivre ont été volés entre Montataire et Creil dans l'Oise, privant ainsi près de 2 500 foyers de téléphone et d'internet. Un retour à la normale est prévu d'ici la fin de la semaine.

Par E.E / France 3 Picardie

C'est malheureusement de plus en plus récurent : la semaine dernière à Amiens et deux fois cette semaine dans l'Oise. Les vols de câbles en cuivre se répètent. 

Dans la nuit de dimanche à lundi, c'est près de 500 mètres de câbles qui ont été dérobés sous un pont reliant Montataire et Creil. Résultat : 2 500 foyers sont privés de téléphone et d'internet.
 

Les voleurs ont réussi à sectionner et tirer les câbles via une trappe située en bout de pont. Il n'aura fallu qu'une heure pour ce vol, alors qu'il faudra une semaine pour tout réparer.

"Au total, il y a plus de 15 000 connections à faire fil à fil, des dizaines de techniciens vont être mobilisés jusqu'à la fin de la semaine pour faire tous ces raccordements" indique Arnaud Richard, directeur des relations avec les collectivités locales Orange Oise.
 


Des réseaux de revente de cuivre

Ce type de vols, qui a lieu habituellement dans les campagnes, atteint de plus en plus les villes, avec une recrudescence avérée dans le département de l'Oise. À Montataire, c'est la seconde fois que cela se produit depuis le mois de juillet. 

"Tout le monde ne peut pas voler 500 mètres de câbles de cette taille là, il faut être équipé et avoir de la logistique", déplore le maire de Montataire Jean-Pierre Bosino. "Cela sous-entend qu'il y a des gens pour acheter ce cuivre et donc un réseau", poursuit-il. Le cuivre peut en effet se revendre entre 3 et 5 euros le kilo.
 

Une plainte déposée

Quelles solutions pour faire face à ce problème ? "S'il faut surveiller les câbles partout, je ne sais pas vraiment comment on peut faire", concède le maire de la commune. La SNCF, elle aussi victime de vol de câbles, a par exemple mis en place des drones chargés de faire la surveillance.

Pour Orange, suite au vol de cette semaine, le préjudice se chiffre en dizaine de milliers d'euros. Une plainte a été déposée. 
 

Sur le même sujet

A Creil, la nature au centre de l’école à l’espace enfance Danielle Mitterrand

Les + Lus