Venez assister au championnat européen de tir aux armes préhistoriques à Crépy-en-Valois

Les 4 et 5 mai, 70 passionnés se donnent rendez-vous à Crépy-en-Valois pour le championnat européen de tir aux armes préhistoriques / © M. Adamski
Les 4 et 5 mai, 70 passionnés se donnent rendez-vous à Crépy-en-Valois pour le championnat européen de tir aux armes préhistoriques / © M. Adamski

Le week-end des 4 et 5 mai, le musée de l’Archerie de Crépy-en-Valois organise une manche du championnat européen de tir aux armes préhistoriques. Les participants doivent fabriquer leurs arcs et propulseurs uniquement à partir de matériaux utilisés à l’époque.
 

Par MCP

Retour à la préhistoire au parc de Géresme. Ce week-end du 4 mai, 70 passionnés se donnent rendez-vous à Crépy-en-Valois, dans l’Oise, pour participer à une manche du championnat d’Europe de tir aux armes préhistoriques. 30 cibles, représentant des animaux comme des ours ou des mouflons, attendent déjà les participants.

Seule condition : les arcs et propulseurs doivent être fabriqués dans les règles de l’art, c’est-à-dire uniquement à partir de matériaux disponibles à l’Âge de pierre. « Les armes peuvent être fabriquées à partir de bois, de pierre, d’os, de tendons ou encore de résine, résume Marion Roux, directrice du musée de l’Archerie et du Valois. Mais les colles industrielles sont bannies ! ».
 
Des démonstrations et des initiations de tir aux armes préhistoriques seront proposées au public / © M. Adamski
Des démonstrations et des initiations de tir aux armes préhistoriques seront proposées au public / © M. Adamski

Le championnat, qui fête cette année ses 29 années d’existence, a été créé en Allemagne par des archéologues et des historiens. « Ils voulaient comprendre comment ces armes étaient utilisées par nos ancêtres pendant les parties de chasse, explique Marion Roux. Alors ils ont décidé de passer à la pratique pour mieux étudier ces objets ».

Depuis, la discipline a évolué et développé ses propres règles. En fonction des armes et des cibles visées, le participant doit tirer à différentes distances. « Parmi les inscrits, on trouve des historiens, des archéologues, des chercheurs mais aussi des passionnés d’histoire et des amateurs, ajoute la directrice du musée de l’Archerie. L’idée, c’est d’attirer du monde pour faire connaître le musée mais aussi de participer au progrès des connaissances ».

Les curieux peuvent également assister à ce championnat original. Des membres de l’association des Amis du musée proposeront d’ailleurs des initiations et des démonstrations de tir aux armes préhistoriques. Le musée sera ouvert et libre d’accès le samedi et le dimanche après-midi. Les épreuves débuteront le samedi matin à partir de 10h.

 

Sur le même sujet

Les + Lus