Paris : quatre Picards présents au Salon international du patrimoine culturel

Du 5 au 8 novembre 2015, se tient à Paris au Carrousel du Louvre la 21e édition du Salon international du patrimoine culturel. Parmi les 350 exposants présents, quatre Picards vont présenter leur savoir faire.  

© Photomontage France 3 Picardie
L’objectif de ce salon qui investit du 5 au 8 novembre le Carrousel du Louvre à Paris est de sensibiliser le public à l’importance de la préservation et de la mise en valeur du patrimoine. Des savoir-faire traditionnels qui seront à l'honneur durant ces trois jours.

Parmi les 19 régions françaises et 11 pays, quatre exposants picards participent à cet évènement :
Les métiers d’art en Picardie représentent environ 400 entreprises réparties sur tout le territoire ; des savoir-faire traditionnels qui contribuent à la préservation du patrimoine au niveau régional et national. 

Une belle vitrine pour les artisans d'art

Monelle Hayot participe au Salon international du patrimoine culturel depuis une dizaine d'années. Elle défend avec passion l'art et l'artisanat, tous les livres qu’elles publient déclinent son amour pour l’art de France : "nos métiers représentent 70% de main d'œuvre et 30% de matières premières. Ce salon annuel permet aux visiteurs de découvrir les métiers d'excellence et les nombreux talents qui existent en France. En Picardie, nous avons un creuset fabuleux de professionnels qui assurent la pérennité du patrimoine culturel. La région compte 1 500 monuments inscrits ou classés sur lesquels travaillent les artisans picards", souligne l'éditrice.     

Des savoir-faire multiséculaires au service du patrimoine culturel

Après avoir dirigé des chantiers de construction, Xavier Questiaux a décidé de changer de cap et de relever un défi en devenant artisan tailleur de pierre. Cette douzième participation au salon lui permet de montrer ses réalisations aux visiteurs mais aussi aux architectes des bâtiments et monuments de France.

Depuis plus de 20 ans, il est à la tête d'une petite PME de cinq personnes située dans le berceau de la pierre à Laigneville près de Saint-Maximin dans l'Oise. Parmi ses réalisations, il a participé à de nombreuses restaurations en Picardie, notamment le château de Verderonne, celui de Mouy. Son métier, "même s'il est dur", est avant tout une passion, qu'il transmet à ses jeunes apprentis chaque année.

Pour Pierre Roquette à la tête de Saverbat, une ancienne filiale de Saverglass à Grandvilliers dans l'Oise, l'activité tourne autour de la brique de verre. L'entreprise a réalisé des travaux importants : pendant plusieurs années, ils ont refait en briques de verre la façade de la Fondation suisse à Paris permettant ainsi à une cinquantaine d'architectes de découvrir ou de redécouvrir les créations de Le Corbusier. La société a également réalisé des travaux sur des bâtiments d'Auguste Perret à Paris, au Havre ou encore à Reims.

Ils sont un peu moins d'une vingtaine de salariés à travailler la brique de verre à l'ancienne. "C'est notre première participation à ce salon, les visiteurs sont intéressés par notre activité, qui est appréciée par les architectes des bâtiments de France. Je participe également à des conférences que j'anime avec d'autres experts, des moments privilégiés qui me permettent de mettre en lumière nos réalisations et notre travail."  
  
Une voûte en région parisienne réalisée par Saverbat
© Saverbat

Le salon est organisé par les Ateliers d’Art de France qui fédère plus de 6 000 artisans d’art, artistes de la matière et manufactures d’art.

La Conseil régional de Picardie a mis en ligne le site internet metiersdart.picardie.fr pour mettre à l'honneur les artisans d'art de la région.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
salons économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter