11e du Pas-de-Calais : absence de bulletins "Maxime Legrand" dans les bureaux de vote de Carvin, une plainte "a été déposée"

Publié le
Écrit par Emmanuel Pall

Maxime Legrand, candidat PRG battu dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, a déposé plainte contre le maire de Carvin Philippe Kemel. En colère, il estime "inadmissible" que les équipes municipales n'aient pas su organiser correctement l'élection du 12 juin dernier - "exercice démocratique de base" - en période de forte abstention. Mais on ne revotera pas.

D'une voix claire et posée, et d'une colère pas encore complètement retombée, Maxime Legrand expose les choses.

Eliminé dès le premier tour des élections législatives de 2022 avec 1,38% des voix, dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, celle où Marine Le Pen a été élue dimanche 19 juin, il ne souhaite pas "rejouer le match", notamment parce que cela constituerait un coût pour les "4-5 petits candidats, non-professionnels de la politique", de la circonscription, dont il fait partie.

Maxime Legrand ne portera donc pas plainte auprès du conseil constitutionnel qui pourrait décider de faire revoter pour les législatives dans cette circonscription.

"Incompétence ou malveillance ?"


Pourtant, convaincu que l'organisation d'élections est "l'exercice démocratique de base", assuré du fait que son bulletin n'a pas été proposé aux électeurs dans les bureaux de vote de la ville de Carvin, il porte plainte contre Philippe Kemel, le maire de la ville.

"De deux chose l'une : ou il y a eu malveillance, ou il y a eu incompétence. Les deux sont inacceptables à un moment de crise démocratique et à un moment où l'abstention bat des records. A aucun moment à partir de la réception du carton contenant mes bulletins, la mairie de Carvin n'a prévenu soit la préfecture, soit moi, entre le mercredi précédant le premier tour (date de réception des bulletins 'Maxime Legrand' par la mairie de Carvin) et le dimanche 12 juin, matin".

De deux chose l'une : ou il y a eu malveillance ou il y a eu incompétence. Les deux sont inacceptables à un moment de crise démocratique et à un moment où l'abstention bat des records.

Maxime Legrand

France 3 Hauts-de-France

Du coup, "par l'intermédiaire de mon avocat, j'ai déposé plainte auprès du procureur de la République de Béthune mercredi dernier par courrier contre Philippe Kemel. Au pénal."

"Plainte au pénal déposée"

Dans un communiqué Maxime Legrand précise sa pensée : "Carvin est une ville de plus de 17 000 habitants, dotée d’un directeur général des services et de nombreux agents municipaux rompus aux opérations de vote. Philippe Kemel, lui-même élu depuis 1977, n’en n’est pas à sa première élection. Il savait et sait donc pertinemment, comme le rappellent tous les textes et circulaires du Ministère de l’intérieur que les bulletins de vote doivent être vérifiés dès réception des cartons et que la préfecture doit être alertée immédiatement."

Au téléphone, Maxime Legrand précise : "Ils ont eu quatre jours pour s'en apercevoir. Imaginons qu'ils ne touchent pas aux bulletins avant le vendredi soir et la fermeture des écoles où on vote. Dès le samedi, ils auraient dû alerter les autorités ou moi".

Et le candidat PRG déçu d'assurer que "si des suites appropriées ne sont pas données à ce dépôt de plainte dans les trois prochains mois, une plainte avec constitution de partie civile (entraînant la nomination d’un juge d’instruction) sera déposée".

De son côté le maire de Carvin ne veut faire aucun commentaire pour le moment.