La citadelle d’Arras héberge un data center dernier cri : des données sensibles numériques dans ce haut lieu du patrimoine

Publié le Mis à jour le
Écrit par Arnaud Moreau

La poudrière de la citadelle d’Arras héberge un site regroupant les données sensibles de plusieurs clients de la France entière, une vraie prouesse technologique.

La première impression fait penser à un film. Un endroit gardé comme un bunker. Afin d’y entrer il faut un code, présenter la paume de sa main puis un badge. Une fois dans le Sas, celui-ci se referme complètement et pèse l’individu qui y rentre. Il ne s’agit pas de Mission Impossible mais du data center de la citadelle d’Arras.

Des données venant de toute la France

Un lieu confidentiel où sont hébergées des données confiées par des entreprises ou associations. Elles sont stockées dans des serveurs ultra sécurisés. Pour des raisons de confidentialité rien ne sera dévoilé sur l’identité des clients de ce data center créé par la société Décima. Son responsable informatique, Cédric Sergent, s’explique : "il s’agit de données sensibles pouvant fragiliser des entreprises si elles sont connues. La seule chose que je peux vous dire c’est qu’il peut s’agir de factures, devis, données bancaires ou encore de logiciels ou applications. Nos clients se trouvent partout en France."

Du gaz pulvérisé en cas d’incendie

Le terme data center était presque inconnu il y a dix ans, désormais la question de protection des données revient souvent dans le débat public. Ce centre est ultra sécurisé. Impossible de compter le nombre de caméras de surveillance à l’extérieur et à l’intérieur du site, tout est scruté dans les moindres détails. Il est impossible de rester trop longtemps sans quoi la porte se verrouille.

L’autre détail frappant : de grandes bouteilles de gaz de couleur verte trônent à chaque coin. Il s’agit d’un gaz, l’argon, utile en cas d’incendie. Le lieu est, en effet, quasiment impossible d’accès à toute personne extérieure et les jets d’eau endommageraient les serveurs. Dès qu’un incendie se déclare, un système de propagation du gaz se met en marche ce qui a pour but de chasser complètement l’oxygène de la pièce et ainsi éteindre le feu. En revanche, les personnes présentes doivent immédiatement partir sous peine d’étouffer.

Le système de climatisation est aussi capital selon Cédric Sergent : "nous allons chercher la fraicheur dans le sous-sol notamment, mais aussi dans l’air extérieur comme maintenant en hiver. Sans climatisation, la température atteindrait 60 degrés en moins d’une heure."

Le seul data center hébergé dans un site classé

L’originalité de ce data center : il est situé en plein cœur de la citadelle d’Arras, dans l’ancienne poudrière. Le bâtiment classé qui l’héberge date de la fin du 17e siècle. Les murs très épais en brique sont censés résister aux explosions.

Néanmoins, ce lieu pittoresque a nécessité des prouesses d’aménagement pour s’adapter aux normes de sécurité nécessaires. "Cela aurait coûté moins cher de bâtir un lieu en partant de rien" explique Cédric Sergent, "mais notre société a bénéficié d’un partenariat avec l’agglomération d’Arras pour s’installer. Le cadre est prestigieux et certains clients préfèrent ce lieu plutôt qu’un centre ultra moderne pour garder leurs données, cela les rassure."

Tous les aménagements réalisés dans la poudrière sont réversibles si le data center doit un jour quitter les lieux.