Bapaume : des détenus du quartier disciplinaire mettent le feu à leurs cellules

© MAXPPP
© MAXPPP

Mercredi soir, trois détenus du quartier disciplinaire du centre de détention de Bapaume, ont tenté de mettre le feu à leurs cellules, vraisemblablement avec des draps. Les équipes régionales d'intervention et de sécurité ont dû intervenir.

Par F3 web

Trois détenus placés à l'isolement dont un connu pour radicalisation (fiché S d'après un syndicat de surveillants), ont tenté de mettre le feu à leur cellule du quartier disciplinaire, au moyen d'allumettes (dont les fumeurs disposent), ce mercredi vers 21h15. Les surveillants les ont mis dans la cour de promenade en attendant l'intervention des pompiers.

6 pompiers et 6 gendarmes sont intervenus en plus d'une équipe du SAMU. Deux détenus ont dû être hospitalisés suite aux inhalations de fumée, parmi eux le détenu radicalisé. Ils sont dans un état sérieux. L'un a été placé au Centre Hospitalier d'Arras l'autre au Centre Hospitalier de Lille, où il est toujours en caisson hyperbare. 

Certains détenus restés dans la cour de promenade ont ensuite refusé de retourner dans leur cellule. Les ERIS équipes régionales d'intervention et de sécurité ont donc dû intervenir, pour rétablir l'ordre dans le reste de la détention. Les effectifs de surveillants étant réduit la nuit. L'incident s'est terminé vers 2h30. 

D'après l'administration pénitentiaire, ce qui est surprenant c'est la simultanéité des 3 départs de feu, qui laisse penser à une "préméditation". Une enquête judiciaire devrait être ouverte par le parquet de Lille pour déterminer les circonstances de ces actes, pour lesquels les auteurs seront jugés.

Le syndicat UFAP dit avoir prévenu de ce risque de passage à l'acte. Plusieurs détenus du quartier disciplinaire souhaiteraient changer de prison. C'est ce genre de profil qui peut aller jusqu'à l'agression de gardien afin d'obtenir son transfert... L'établissement est, pourtant, réputé plutôt calme.

Sur le même sujet

Histoires 14-18 : le général Debeney

Les + Lus